Israël mène des frappes à Gaza en riposte à un tir de roquette sur Sderot
Rechercher

Israël mène des frappes à Gaza en riposte à un tir de roquette sur Sderot

L'armée a déclaré que des infrastructures navales et autres "cibles" terroristes ont été menées en riposte à l'attaque contre une yeshiva du sud d'Israël

Image d'une explosion sur des immeubles lors d'une frappe israélienne à Gaza ville en riposte à des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne le 4 mai 2019. 
(Crédit : Mahmud Hams / AFP)
Image d'une explosion sur des immeubles lors d'une frappe israélienne à Gaza ville en riposte à des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne le 4 mai 2019. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)

L’armée israélienne a frappé des positions du Hamas dans la bande de Gaza dans la nuit de jeudi à vendredi, en riposte à un tir de roquette sur Israël en provenance du territoire palestinien gouverné par le groupe terroriste islamiste du Hamas, a-t-elle indiqué.

« Dans la nuit, des avions de combat et des appareils de l’armée israélienne ont frappé un certain nombre de sites terroristes du Hamas à travers la bande de Gaza », a dit l’armée dans un communiqué. Parmi les objectifs pris pour cibles figurent des bases militaires, a-t-elle dit.

L’armée israélienne a également indiqué avoir ciblé une base appartenant à l’unité de commando navale du groupe terroriste.

« L’attaque a été menée en réponse à la roquette qui a été lancée depuis la bande de Gaza plus tôt dans la soirée », a déclaré l’armée.

Une vidéo diffusée par l’armée montre plusieurs frappes sur des cibles non-spécifiées.

L’agence de presse Shehab, affiliée au Hamas, a déclaré que trois frappes ont visé des infrastructures navales près de Khan Younis, au sud de Gaza, faisant d’important dégâts

Elle a également indiqué que des sites situés à l’est de Gaza City ont été attaqués.

On ignore si ces frappes ont fait des blessés.

Les médias gazaouis ont publié des photos des dégâts causés par les frappes sur les infrastructures navales.

Ces frappes surviennent quelques heures après qu’une roquette lancée depuis Gaza a frappé de plein fouet un établissement scolaire religieux, faisant d’important dégâts mais pas de blessés. La roquette, qui n’a pas explosé, a touché la façade extérieure de la yeshiva et des débris ont été propulsés sur le trottoir. Certaines fenêtres en verre trempé ont également été brisées.

La plupart des étudiants étaient rentrés chez eux pour le week-end, mais plusieurs personnes étaient encore à l’intérieur du bâtiment au moment de la frappe.

Un établissement scolaire religieux frappé par une roquette lancée depuis Gaza, à Sderot, le 13 juin 2019. (Crédit : Yediot Mehashetach)

Dans la nuit de mercredi à jeudi déjà, l’armée israélienne avait mené un raid contre une position du Hamas, après l’interception d’un tir de roquette contre Israël depuis l’enclave palestinienne.

Les politiciens ont appelé à une opération militaire d’envergure après l’attaque à la roquette, et notamment à l’assassinat de dirigeants du Hamas.

Aucun groupe n’a revendiqué ces attaques, mais l’armée a répété tenir le Hamas pour « responsable » de tout ce qui se passait à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...