Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Israël n’a pas encore approuvé le transfert des impôts via Oslo – Shtayyeh

L’allégation du Premier ministre de l'Autorité palestinienne n'a pas été confirmée par Israël ; aucune raison n'a été donnée pour expliquer un éventuel refus de procéder à l'accord

Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, lors d'une conférence de presse à Ramallah, le 29 mars 2020. (Crédit : Wafa)
Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, lors d'une conférence de presse à Ramallah, le 29 mars 2020. (Crédit : Wafa)

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP) Mohammed Shtayyeh a indiqué lundi qu’Israël n’avait pas encore autorisé le transfert de fonds via la Norvège revenant à l’AP.

Le 21 janvier, sous la pression des États-Unis, le cabinet israélien a approuvé un plan de transfert à la Norvège des fonds fiscaux collectés au nom de l’AP, alors que Jérusalem retenait l’argent par crainte qu’il ne parvienne au Hamas dans la bande de Gaza. Selon l’accord trilatéral, Oslo devait ensuite envoyer la somme à Ramallah, Israël s’assurant qu’elle n’irait pas au Hamas.

Lors d’une réunion du cabinet de l’AP, Shtayyeh a déclaré « qu’il n’y a pas d’accord entre Israël et la Norvège pour le transfert des fonds », ajoutant que l’idée d’utiliser le pays scandinave comme intermédiaire n’avait pas résolu le problème.

Il n’est pas clair si la somme se trouve toujours dans les caisses d’Israël, ou si elle a déjà été remise à Oslo mais que Jérusalem s’oppose à son transfert à Ramallah.

L’affirmation de Shtayyeh n’a pas encore été confirmée par Israël, et aucune raison n’a été donnée pour expliquer le refus présumé d’Israël de procéder à l’accord.

Le bureau du ministre des Finances, Bezalel Smotrich, n’a pas encore répondu à une demande de commentaire.

Shtayyeh a ajouté que, même si elle n’a pas reçu les fonds, l’AP versera les salaires des fonctionnaires dans les deux prochains jours. Au cours des dernières années, le gouvernement de Ramallah a régulièrement été contraint de réduire les salaires versés à ses employés en raison de sa situation financière désastreuse et des déductions imposées par Israël dans le versement des taxes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.