Israël produit massivement des masques pour enfants, adultes… et barbus
Rechercher

Israël produit massivement des masques pour enfants, adultes… et barbus

Les usines ont déjà fabriqué un million de masques en coton tissé, qui devraient être vendus au prix de 7 shekels l'unité - des amendes viendront sanctionner leur non-utilisation

Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Alors que le gouvernement exige dorénavant que les Israéliens portent un masque sur le visage lorsqu’ils quittent leurs habitations, les ministères de la Santé et de l’Industrie viennent de lancer un projet visant à fabriquer des masques réutilisables en coton dense, a annoncé Reuters vendredi.

Les masques ont été fabriqués pour s’adapter à tous et notamment aux enfants et aux hommes barbus, a expliqué le responsable du projet à l’agence de presse.

Un grand nombre de Juifs ultra-orthodoxes et de musulmans religieux au sein de l’Etat juif, ainsi que les prêtres chrétiens, se laissent pousser la barbe en signe de foi.

« Nous avons d’ores et déjà fabriqué des masques pour les enfants, les jeunes et les adultes. Une taille particulière – extra large – s’adapte aux hommes qui portent la barbe », a déclaré Amit Ben-Kish, qui est chargé de gérer le projet.

Les masques peuvent être désinfectés par un lavage en machine à 60 degrés et réutilisés pendant plusieurs semaines.

Ils assurent une protection similaire à celle des masques chirurgicaux en papier à usage unique.

Presque une douzaine d’ateliers de travail, notamment en milieu carcéral, produisent ces masques, qui seront blancs sauf pour les policiers qui arboreront un masque bleu. Plus d’un million ont d’ores et déjà été fabriqués pour les personnels soignants et les groupes à haut-risque.

« Tandis que l’Etat a couvert les coûts initiaux, le projet est de produire des masques qui seront vendus dans les magasins au prix de deux dollars environ l’unité [environ 7 shekels] », a précisé Reuters.

« Chaque masque peut être utilisé des douzaines de fois. En achetant cinq masques à moins de dix dollars, soit 36 shekels, vous êtes paré pour plusieurs mois », a ajouté Ben-Kish lors de son entretien avec l’agence de presse.

Ce projet survient alors qu’Israël et le monde entier subissent une situation de pénurie de masques dans un contexte de pandémie de coronavirus.

Le cabinet a approuvé dimanche le principe d’une amende de 200 shekels pour toute personne contrôlée sans masque à plusieurs reprises, ce qui est une sanction inférieure à la proposition initiale, qui prévoyait une amende de 500 shekels pour non-port du masque, même la première fois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...