Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Israël se prépare à une longue guerre ; le bilan s’élève à plus de 1 300 morts

Israël déclare qu'il n'y aura ni eau, ni électricité à Gaza tant que les otages seront retenus ; l'armée continue de frapper le Hamas ; les familles de 97 otages ont été informées

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens dans une zone de rassemblement près de la frontière sud d'Israël avec Gaza, le 12 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Des soldats israéliens dans une zone de rassemblement près de la frontière sud d'Israël avec Gaza, le 12 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

L’armée israélienne intensifiait jeudi ses préparatifs en vue d’une offensive terrestre dans la Bande de Gaza pour détruire le groupe terroriste palestinien, alors que le bilan de l’attaque massive du Hamas a dépassé les 1 300 morts. L’armée a également déclaré qu’il y avait des signes que le Hamas se préparait à un conflit prolongé avec Israël.

Israël est en guerre contre le Hamas depuis six jours, à la suite de l’attaque surprise du groupe terroriste palestinien contre des communautés israéliennes lors d’un raid matinal samedi. Selon le dernier bilan, plus de 1 300 personnes – pour la plupart des civils – ont été tuées, plus de 3 300 ont été blessées et environ 200 ont été capturées et emmenées dans la Bande de Gaza. Leur sort n’est pas encore connu.

Alors que le processus lent et tortueux d’identification des corps se poursuit, les funérailles de soldats et de civils se succèdent dans tout Israël, alors que le pays est sous le choc de l’infiltration massive et du massacre d’hommes, de femmes, d’enfants, de personnes âgées et de centaines de jeunes participants à un festival de musique.

Le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l’armée israélienne, a déclaré aux journalistes jeudi que les forces « se préparent à une manœuvre terrestre, si elle est décidée », mais que les dirigeants politiques n’en ont pas encore donné l’ordre.

Entre-temps, le chef du Commandement du Front intérieur de l’armée a déclaré que le rythme relativement lent des tirs de roquettes en provenance de la Bande de Gaza au cours de la journée écoulée indiquait que le groupe terroriste du Hamas se préparait à un combat prolongé.

« Nous avons identifié le comportement du Hamas, qui réalise qu’il entre dans une longue guerre », a déclaré le général de division Rafi Milo lors d’une conférence de presse jeudi matin, alors que les tirs de roquettes avaient cessé depuis 10 heures.

La scène où une roquette tirée de la Bande de Gaza par des terroristes palestiniens a frappé un bâtiment et des voitures dans la ville d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Edi Israel/Flash90)

Quelques instants plus tard, des sirènes ont retenti près de la ville côtière de Netanya et de plusieurs implantations de Cisjordanie, des roquettes ayant été interceptées et d’autres ayant atterri dans des zones ouvertes, sans causer de dégâts.

« Le Hamas gère les tirs d’une manière qui est prévue pour des semaines [de combat], et ils sont passés à une cadence de tir d’environ 200 à 400 roquettes par jour, pour se permettre un très long combat », a-t-il déclaré. Lors de l’attaque initiale du Hamas, le groupe terroriste a lancé des milliers de roquettes sur Israël en l’espace de quelques heures.

Milo a déclaré que le Hamas visait le centre d’Israël une ou deux fois par jour afin de maintenir de nombreux Israéliens sous la menace des tirs de roquettes.

Jeudi également, le ministre de l’Énergie, Israël Katz, a promis qu’il n’y aurait pas de relâchement du siège israélien de Gaza, y compris en ce qui concerne l’approvisionnement en eau et en électricité, tant que les personnes enlevées lors de l’assaut du Hamas n’auraient pas été ramenées chez elles.

« Une aide humanitaire à Gaza ? Aucun interrupteur électrique ne sera allumé, aucune pompe à eau ne sera ouverte et aucune citerne de carburant n’entrera tant que les otages israéliens ne seront pas rentrés chez eux », a-t-il posté sur X – anciennement Twitter.

« Humanitarisme pour humanitarisme. Et personne ne peut nous faire la morale », a-t-il écrit.

Pendant ce temps, Tsahal poursuivait sa campagne aérienne dans la Bande de Gaza, ciblant des milliers de biens et de membres du Hamas, dans le but d’éradiquer le groupe terroriste. Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’est engagé mercredi soir à « faire disparaître le Hamas de la surface de la terre ».

Des panaches de fumée s’élevant lors de frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 12 octobre 2023 (Crédit : Ibrahim Hams/AFP)

Au cours de la nuit, l’armée israélienne a déclaré avoir frappé et tué un membre important de la force navale du Hamas. Tsahal a déclaré que Muhammed Abu Shamala était un haut responsable des forces navales du groupe terroriste dans la partie sud de la Bande de Gaza.

« La maison d’Abou Shamala était également utilisée pour stocker des armes navales destinées à être utilisées dans des opérations terroristes contre Israël », a ajouté l’armée.

Lors d’un appel avec des journalistes, le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que l’armée avait également tué Mustafa Shahin, un membre du Hamas qui avait filmé et diffusé l’attaque meurtrière du groupe terroriste contre le sud d’Israël samedi.

« Nous réglerons les comptes de tous ceux qui ont participé aux horreurs de la guerre. Nous récupérons des vidéos sur Internet et les identifions à l’aide de la reconnaissance faciale », a souligné Hagari.

Tsahal a indiqué avoir frappé des dizaines de sites appartenant aux forces de « commando » du Hamas lors de frappes distinctes au cours de la nuit.

Hagari a également indiqué que l’armée avait jusqu’à présent informé les familles de 97 otages détenus par le Hamas dans la Bande de Gaza.

« Nous sommes conscients de l’incertitude, mais il y a une tension entre la fiabilité et la rapidité et la compréhension de ce qui se passe sur le terrain. Les informations doivent être précises », a-t-il déclaré aux journalistes.

L’armée a également répondu à une information de la Treizième chaîne selon lequel il y avait eu des indications non spécifiées la nuit avant que le Hamas ne lance son attaque terroriste meurtrière sur le sud d’Israël.

Des fleurs sur les tombes fraîches des soldats israéliens tués dans les combats avec les groupes terroristes de Gaza, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, 12 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Selon la chaîne, les officiers supérieurs ont discuté de ces signes tard dans la nuit de vendredi à samedi et avaient convenu de poursuivre la conversation dans la matinée.

Hagari a déclaré qu’il n’y avait pas eu d’avertissement majeur de la part des services de renseignement, mais a confirmé qu’il y avait eu des signes.

« Il n’y a pas eu d’avertissement de ce type. Les signes qui sont apparus quelques heures avant pourraient être basés sur différents signes des services de renseignement », a déclaré Hagari, ajoutant que l’armée enquêterait sur tout ce qui entoure l’attaque surprise du groupe terroriste.

Au cours de la journée écoulée, les troupes se sont heurtées sporadiquement à des terroristes palestiniens toujours présents sur le territoire israélien, alors que les opérations de ratissage se poursuivent pour éradiquer les infiltrés du Hamas.

L’armée a déclaré que mercredi soir, les troupes Shaldag ont tué deux terroristes près de Mefalsim, et que deux autres Palestiniens non armés ont été arrêtés près de Sde Teiman.

Les terroristes ont été incapables de s’infiltrer par la barrière frontalière ces derniers jours, selon Tsahal, car les forces du Corps du Génie Militaire ont travaillé pour sceller la barrière de sécurité, et l’armée de l’air a frappé les tireurs qui s’approchaient de la zone.

Dans le même temps, Tsahal a déclaré avoir déployé des forces de réserve dans les villes situées à la frontière avec le Liban, dans le cadre d’un renforcement général des troupes dans le nord d’Israël.

« Les forces effectuent diverses tâches de défense dans les villes, y compris des patrouilles, des embuscades et le déploiement de barrages routiers, afin d’assurer la sécurité des résidents », a expliqué l’armée dans un communiqué.

Les tensions ont été vives dans le nord d’Israël ces derniers jours, avec plusieurs affrontements meurtriers à la frontière, certains d’entre eux revendiqués par des groupes terroristes palestiniens opérant à partir du sud du Liban contrôlé par le Hezbollah, et d’autres par le Hezbollah lui-même.

Distribution d’armes aux forces civiles en attente, près de la frontière nord d’Israël avec le Liban, le 12 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Israël a mobilisé 360 000 réservistes et semble de plus en plus enclin à lancer une offensive terrestre dans la Bande de Gaza, son gouvernement étant soumis à une forte pression de l’opinion publique pour renverser le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui dirige le territoire depuis 2007.

Un fonctionnaire égyptien a déclaré mardi au Times of Israel que Le Caire avait été informé par Israël qu’il se préparait à une campagne terrestre de plusieurs mois dans la Bande de Gaza.

Plus de 250 000 habitants de Gaza ont fui leurs maisons, selon l’ONU, soit le nombre le plus élevé depuis l’offensive aérienne et terrestre d’Israël en 2014, qui avait provoqué la fuite d’environ 400 000 personnes. La grande majorité a trouvé refuge dans des écoles gérées par l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). Les dommages causés à trois sites d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont privé 400 000 personnes de l’accès à ces ressources, selon l’ONU.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.