Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Italie : la Fédération enquête sur des slogans antisémites de fans de la Lazio

Des supporters ont lancé des insultes contre leurs rivaux romains de l'AS Rome, en affirmant notamment que leurs parents ont été déportés par les nazis vers les chambres à gaz

Illustration : Des supporters de la Lazio lors du match de football de Serie A italienne entre Naples et la Lazio le 3 mars 2023, au stade Diego-Maradona de Naples. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)
Illustration : Des supporters de la Lazio lors du match de football de Serie A italienne entre Naples et la Lazio le 3 mars 2023, au stade Diego-Maradona de Naples. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)

La Fédération italienne de football (FIGC) a ouvert une enquête sur de présumés slogans antisémites scandés par des fans de la Lazio Rome en déplacement à Naples, quelques semaines après une sanction infligée à ces mêmes fans pour des cris racistes.

Lors du déplacement de la Lazio à Naples le 3 février (victoire 1-0), un groupe d’une centaine de supporters du club est soupçonné d’avoir initié ces chants derrière la tribune des visiteurs, avant d’entrer dans le stade, a indiqué à l’AFP une source proche de la FIGC.

Une vidéo montrant les fans crier en présence des stadiers et de la police locale est devenue virale sur les réseaux sociaux. Les supporters s’y vantent d’être racistes et lancent des insultes contre leurs rivaux romains de l’AS Rome, en affirmant notamment que leurs parents ont été déportés par les nazis vers les chambres à gaz.

Mardi, la Fédération avait déjà annoncé qu’elle enquêtait sur des cris racistes venus de la tribune de la Lazio le même soir, pendant le match, visant l’attaquant nigérian de Naples Victor Osimhen.

En janvier, la tribune nord du stade olympique de Rome, qui regroupe les ultras de la Lazio, avait été fermée pour un match après des cris racistes ayant visé les joueurs de Lecce Samuel Umtiti et Lameck Banda.

Ces dernières années, les ultras de la Lazio ont été régulièrement épinglés pour des comportements racistes ou antisémites. En 2017, ils s’étaient notamment illustrés en détournant une image d’Anne Franck, l’adolescente juive allemande morte dans le camp de concentration de Bergen Belsen en Allemagne, qu’ils avaient affichée portant le maillot de l’AS Rome.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.