Jaffa: des touristes choqués par un hôtel qui s’avère être un immeuble en ruines
Rechercher

Jaffa: des touristes choqués par un hôtel qui s’avère être un immeuble en ruines

Une Britannique et sa fille ont expliqué que l'hôtel sur la plage réservé sur le site booking.com était en réalité un immeuble délabré

Une photi du Royal Jaffa Hotel tel qu'il est représenté sur Internet. (Crédit : booking.com)
Une photi du Royal Jaffa Hotel tel qu'il est représenté sur Internet. (Crédit : booking.com)

Deux touristes britanniques en séjour en Israël le mois dernier ont été choqués de découvrir que l’hôtel 4 étoiles qu’ils avaient réservé en plein cœur de la pittoresque ville de Jaffa était en réalité un bâtiment délabré et abandonné.

Christine Sillman et sa fille Tonya ont confié au Daily Mail cette semaine qu’elles avaient réservé une chambre au Royal Jaffa Hotel, après avoir vu des publicités sur booking.com, qui vantait l’emplacement central de ses chambres, ses écrans plats, ses suites avec salle de bain et ses vues sur l’océan.

Mais quand elles sont arrivées pour leur séjour le 16 mai, les deux femmes ont raconté avoir trouvé un immeuble abandonné et délabré qui ressemblait davantage à un chantier qu’à l’hôtel de luxe à 150 euros la nuit qu’elles avaient réservé.

« Ce n’était pas tout à fait l’hôtel de bord de mer avec des terrasses surplombant la plage que nous attendions », a raconté Christine Sillman au Daily Mail. « Nous marchions dans la rue et nous nous attendions à voir un bâtiment d’angle où l’hôtel devait être. Mais nous sommes tombées sur une ruine. Il y avait quelques terrasses, des échelles qui pendaient partout, et des escaliers qui ne menaient nulle part. »

« Booking.com aurait dû s’assurer que l’endroit existait avant d’en faire la publicité sur son site », a-t-elle dit.

Quand elles ont demandé autour d’elles ce qu’il en était de cet hôtel, le concierge d’un hôtel 5 étoiles voisin leur a dit qu’elles n’étaient pas les premières touristes à chercher le Royal Jaffa, qui n’était qu’une arnaque.

Bateaux amarrés au port de Jaffa (Crédit : Liron Almog/FLASH90)

Christine Sillman a raconté qu’elle et sa fille s’étaient désespérément mises à la recherche d’un logement de dernière minute à Tel Aviv, mais étant arrivées pendant le week-end de l’Eurovision, la tâche s’est révélée ardue.

« Nous aurions pu avoir de réels problèmes parce que c’était le soir de l’Eurovision et tout était bondé ».

Sur son site, le Royal Jaffa se présente comme un « hôtel 4 étoiles [avec] des chambres climatisées et salle de bains privée ».

« Les chambres sont équipées d’une terrasse. Dans notre hôtel, les chambres ont un balcon avec vue sur mer. Les unités comprennent des télévisions à écran plat avec les chaînes satellites », poursuit la publicité sur booking.com, entre autres.

Le Royal Jaffa Hotel n’est plus présent sur booking.com et le site de l’hôtel ne présente que peu d’informations et aucune photo actuelle des lieux. Le numéro de téléphone du manager de l’hôtel, Nir Tsouri, n’est plus attribué.

Booking.com a accepté de rembourser les Sillman des sommes déboursées pour le logement et les déplacements.

Un porte-parole de la société a déclaré au Daily Mail que notre « priorité est de garantir que nos clients profitent d’une expérience plaisante pour leur permettre de voyager où et quand ils le souhaitent ».

« Et ce n’est pas l’expérience que nous voulons pour nous clients, nous nous sommes excusés et avons remboursé les clientes pour tous les frais occasionnés par le logement alternatif qu’elles ont dû réserver. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...