Rechercher

Jénine: un adolescent palestinien tué pendant des affrontements avec les soldats

Le Jihad islamique a annoncé qu'Amjad al-Fayyed, 17 ans, était l'un de ses membres ; il est mort dans un échange de coups de feu ; l'armée dit avoir répondu à des violences

Des soldats israéliens interviennent dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Des soldats israéliens interviennent dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Un adolescent palestinien a été tué par les forces israéliennes dans la matinée de samedi, au cours d’un raid mené par les soldats aux abords de Jénine, en Cisjordanie, a annoncé le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Le Jihad islamique a ultérieurement fait savoir que le jeune défunt appartenait à ses rangs.

Les militaires israéliens ont déclaré dans un communiqué que les troupes avaient ouvert le feu face à des violences survenues au cours de l’opération qui était en cours à Kafr Dan.

Les médias israéliens ont rapporté que l’adolescent avait été tué par balle pendant des échanges de coups de feu entre soldats et hommes armés palestiniens.

« Un adolescent de 17 ans a été tué et un jeune de 18 ans a été grièvement blessé par les balles de l’occupation israélienne au cours de son attaque contre Jénine », a noté le ministère de la Santé.

Selon le ministère, le jeune défunt s’appelait Amjad al-Fayyed.

Des photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux semblent montrer l’adolescent portant des vêtements associés aux groupes terroristes du Jihad islamique palestinien et du Hamas, ainsi qu’à l’aile militaire du Fatah.

Dans un communiqué qui a suivi, les soldats ont fait savoir que des suspects avaient tiré en leur direction, jetant également des dispositifs explosifs et des cocktails Molotov.

« Pendant une opération menée par l’armée israélienne, la nuit dernière, près de Kafr Dan, un certain nombre de suspects ont jeté des cocktails Molotov, des explosifs et ils ont ouvert le feu depuis un un véhicule en circulation vers les forces israéliennes. Les troupes ont riposté. Il n’y a pas eu de blessé à déplorer du côté israélien », a précisé le communiqué.

Le camp de réfugiés de Jénine est au centre des récentes tensions qui ont suivi une vague d’attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie, une vague qui a fait 19 morts. De nombreux Palestiniens ont également été tués, la majorité d’entre eux pendant des affrontements avec les forces israéliennes.

Treize Palestiniens ont été blessés, la semaine dernière, au cours d’une opération des soldats israéliens dans le camp – opération pendant laquelle Noam Raz, à la tête de l’unité d’élite Yamam de lutte contre le terrorisme, a perdu la vie.

L’un des Palestiniens blessés, Daoud Zubeidi, frère du célèbre chef terroriste et fuyard de la prison de Gilboa Zakaria Zubeidi, a succombé à ses blessures contractées pendant un échange de coups de feu avec l’armée israélienne.

Une journaliste d’Al Jazeera, Shireen Abu Akleh, a été tuée au début du mois alors qu’elle couvrait une autre opération israélienne dans le camp. Il est difficile de dire si elle a été tuée par un tir israélien ou par un tir palestinien. Les Palestiniens blâment Israël pour la mort d’Abu Akleh et ils ont refusé de coopérer avec les Israéliens dans le cadre d’une enquête conjointe sur l’incident.

Pendant ses funérailles, la police israélienne a pris d’assaut l’hôpital de Jérusalem d’où la dépouille de la journaliste assassinée devait partir pour les obsèques, entraînant l’indignation à l’international.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...