Rechercher

Jérusalem: affrontements entre haredim et policiers au mur Occidental

Des milliers d'ultra-orthodoxes se sont rendus au lieu saint pour tenter d'empêcher la prière égalitaire organisée par les responsables des mouvements réformé et massorti

Des ultra-orthodoxes affrontent la police lors d'une manifestation contre le groupe des Femmes du mur venu faire sa prière mensuelle de Rosh Hodesh au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 4 mars 2022. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Des ultra-orthodoxes affrontent la police lors d'une manifestation contre le groupe des Femmes du mur venu faire sa prière mensuelle de Rosh Hodesh au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 4 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des milliers de Juifs ultra-orthodoxes se sont rendus vendredi matin au mur Occidental. Ils se sont violemment heurtés à la police alors qu’ils cherchaient à empêcher la tenue d’un office de prière égalitaire qui est organisé tous les mois.

La police a fait savoir qu’elle avait arrêté plusieurs manifestants haredim pour trouble à l’ordre public – ce qui est devenu une caractéristique de la prière de Rosh Hodesh qui a lieu au début du mois hébreu au mur Occidental à l’initiative des mouvements réformé et massorti, dans le cadre des efforts livrés par ces derniers de promouvoir le pluralisme religieux dans le lieu saint qui est placé sous l’autorité du mouvement orthodoxe.

Les policiers ont aussi empêché les leaders des deux mouvements, qui portaient leurs rouleaux de Torah, de se rendre à l’espace de prière.

La Fondation du patrimoine du mur Occidental, qui administre le site conformément aux standards orthodoxes traditionnels, ne permet d’utiliser que ses propres rouleaux de Torah qui sont mis à disposition sur le site. Même si un jugement du tribunal, émis en 2013, avait statué que les femmes avaient le droit de lire des rouleaux de Torah pendant leurs prières, aucun rouleau n’est en pratique disponible dans la section des femmes au mur Occidental.

Les fidèles non-orthodoxes, avec le groupe pro-pluralisme des Femmes du mur à leur tête, sont restés aux abords du complexe pour terminer leur prière, alors que des centaines de protestataires haredim tentaient de couvrir leurs voix par leurs hurlements et par leurs huées.

Le député Travailliste Gilad Kariv, lui-même rabbin du mouvement réformé, accompagnait les fidèles non-orthodoxes. Dans une vidéo filmée où il tient un rouleau de Torah, Kariv appelle le Premier ministre Naftali Bennett à mettre en œuvre le compromis du mur Occidental en suspens depuis longtemps, qui officialiserait le pavillon de prière pluraliste au Kotel.

Les membres des Femmes du mur et des mouvements massorti et réformé prient au mur Occidental, dans la Vieille ville de Jérusalem, le 4 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’accord avait été conclu en 2016 par un gouvernement précédent, qui était dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, après des années de négociations avec les leaders issus de tous les courants du judaïsme. Netanyahu avait toutefois reculé, l’année suivante, face aux engagements qu’il avait pris dans le cadre du compromis, sous les pressions exercées par les députés ultra-orthodoxes.

Les partisans du pavillon pluraliste de prière avaient été optimistes lorsque le nouveau gouvernement était arrivé au pouvoir, au mois de juin dernier. Une majorité des partis de coalition avait fait campagne en faveur de la mise en œuvre du compromis.

Toutefois, Bennett a décidé pour le moment de conserver le compromis en suspens suite à l’opposition de certains membres de sa coalition – qui ne comprend pas de parti orthodoxe.

Mais inquiet à l’idée de prendre des initiatives qui ne seraient pas pleinement soutenues par tous les membres de la coalition, Bennett a décidé de ne pas mettre en œuvre le compromis du Kotel, entraînant l’indignation des leaders des mouvements réformé et massorti.

A la place, Bennett a promis de réaliser des travaux de rénovation au pavillon pluraliste qui se trouve à l’extrémité sud du complexe. Ces travaux n’ont pas encore commencé. Netanyahu avait fait la même promesse, il y a quelques années, mais aucune rénovation n’avait jamais été faite.

Des Juifs ultra-orthodoxes affrontent la police en manifestant contre les membres du mouvement des Femmes du mur qui amènent leurs propres rouleaux de Torah pour le service de Rosh Hodesh au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 4 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Il est temps que les proches du Premier ministre cessent de plier devant la volonté des ultra-orthodoxes », a dit Kariv. « J’appelle le Premier ministre à se montrer à la hauteur de ses engagements et à promouvoir la construction immédiate d’une place de prière égalitaire au mur Occidental. »

Le député Gilad Kariv tient un rouleau de Torah pendant les prières de Rosh Hodesh au mur Occidental, dans la Vieille ville de Jérusalem, le 4 mars 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Kariv a aussi partagé sur Twitter des images de manifestants haredim en train de crier : « Gilad, prends garde, Rabin cherche un ami ». Une référence à l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, assassiné en 1995 par un extrémiste juif qui s’opposait aux Accords d’Oslo conclus avec les Palestiniens.

Le ministre de la Diaspora, Nachman Shai, a écrit sur Twitter qu’il était « attristé par ce qui s’est passé au mur Occidental, ce matin. Tous les Juifs méritent d’avoir un endroit où prier conformément à leurs convictions sur le site. Le compromis du mur Occidental doit être mis en œuvre ».

« Si des milliers de personnes sont venues perturber de manière agressive nos prières, nous avons fait preuve d’une force spirituelle énorme et de beaucoup d’amour en élevant nos voix dans la prière pour un mois rempli de bénédictions, de sécurité et de paix pour tout notre peuple, ici en Israël et en Ukraine », a pour sa part commenté le rabbin Rick Jacobs, président de l’Union pour le judaïsme réformé, qui a dirigé le service au mur Occidental alors qu’il se trouve actuellement en visite au sein de l’État juif.

Les députés du parti Sionisme religieux d’extrême-droite s’en sont pris à Kariv et aux fidèles, évoquant « une provocation ». Le député Simcha Rothman a écrit sur Twitter que Kariv tentait « de cracher à la figure » des Juifs traditionnels.

La dirigeante du mouvement des Femmes du mur, Arat Hoffman, et le président de l’URJ, le rabbin Rick Jacobs, avec des rouleaux de Torah au mur Occidental, le 4 mars 2022. (Crédit : Rick Jacobs/Twitter)

Pour la première fois depuis six ans, Bennett a rencontré les chefs des mouvements réformé et massorti, lundi. Les participants à cette réunion ont évoqué une discussion positive et chaleureuse au cours de laquelle le Premier ministre a promis d’améliorer l’espace de prière pluraliste au mur Occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...