Jérusalem-Est: la police tire sur un Palestinien qui jetait une bombe artisanale
Rechercher

Jérusalem-Est: la police tire sur un Palestinien qui jetait une bombe artisanale

Le suspect a été pris en charge à l'hôpital dans un état grave ; deux autres Palestiniens ont été arrêtés par des agents sous couverture

Un Palestinien marchant devant les forces de sécurité israéliennes à l'entrée du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, le 2 décembre 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Un Palestinien marchant devant les forces de sécurité israéliennes à l'entrée du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, le 2 décembre 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Les agents de la police des frontières sont entrés dans le camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, jeudi, pour arrêter des jeunes qui jetaient des cocktails Molotov sur la principale artère passant à proximité du camp.

L’un des jeunes a refusé d’arrêter ses attaques contre les véhicules en circulation, amenant des agents de police sous couverture à ouvrir le feu. Il a été grièvement blessé, selon un communiqué des forces de l’ordre, et il a été évacué vers l’hôpital Hadassah du mont Scopus à Jérusalem, où il a subi une intervention chirurgicale.

Deux autres attaquants, tous deux mineurs, ont été arrêtés par les policiers sous couverture et emmenés pour être interrogés.

La police a expliqué que les attaques à la bombe artisanale sur les routes qui bordent Shuafat étaient un acte de « terrorisme », un « phénomène récurrent » ces dernières semaines. Elles mettent en péril les vies des automobilistes et peuvent entraîner la mort.

Les cocktails Molotov utilisés par de jeunes Palestiniens dans le camp de Shuafat, à Jérusalem-Est, qui devaient être lancées contre les automobilistes sur une route avoisinante, selon la police, le 24 janvier 2019 (Crédit : Police israélienne)

L’un des suspects qui a été appréhendé transportait sur lui une bombe artisanale au moment de son arrestation, a noté le communiqué.

Le camp de Shuafat se trouve au nord de la colline française, dans le nord de Jérusalem, et surplombe la Route 60 et la Route 1, à proximité de l’intersection entre les deux autoroutes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...