Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Jets de pierres sur le domicile d’un Palestinien à Hébron ; des Israéliens arrêtés

Aucun blessé n'a été signalé dans l'attaque contre Issa Amro ; la vidéo semble montrer des soldats immobiles pendant l'assaut, l'armée dit que les images sont biaisées

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des résidents d'implantations lancent des pierres et des bouteilles sur la maison d'Issa Amro dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 8 mars 2023. (Capture d'écran : Twitter)
Des résidents d'implantations lancent des pierres et des bouteilles sur la maison d'Issa Amro dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 8 mars 2023. (Capture d'écran : Twitter)

Un groupe d’Israéliens résidents d’implantations a lancé des pierres sur la maison d’un activiste palestinien dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, mercredi, selon des images, avant que certains d’entre eux ne soient arrêtés par des soldats.

Les images partagées par Issa Amro sur Twitter, montrent des soldats israéliens qui, apparemment, ne bougent pas pendant que les Israéliens pilonnent la maison à coups de pierres et de bouteilles.

L’armée israélienne a déclaré que les images étaient tronquées et qu’elles « ne représentaient pas la conduite complète des forces sur le terrain ».

« On peut clairement voir des soldats qui se trouvent au cœur même de l’attaque, mais qui n’agissent pas pour arrêter les assaillants », a déclaré l’organisation controversée Breaking the Silence dans un communiqué.

Les soldats sont légalement autorisés – voire obligés dans certains cas – à intervenir pour empêcher des attaques violentes, quelle que soit leur nationalité. L’armée préfère généralement que la police s’occupe des attaques et des arrestations de résidents d’implantation, mais les forces de police sont déjà très sollicitées en Cisjordanie.

L’armée a déclaré que les troupes et les agents de la police des frontières s’efforçaient de mettre fin aux « frictions », de faire cesser les jets de pierres et d’arrêter les suspects.

Une autre séquence vidéo montre des soldats se précipitant sur les lieux de l’incident. Selon l’armée, les troupes ont arrêté un certain nombre de suspects qui auraient été impliqués dans l’attaque, et les ont remis à la police pour un interrogatoire plus approfondi.

Cette attaque de Hébron n’a fait aucun blessé.

Les attaques de résidents d’implantations contre les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes se sont multipliées à la suite d’une série d’attentats terroristes ces derniers mois.

Amro est un militant de premier plan qui vit à côté de l’implantation juive de Hébron.

Il a été agressé par un soldat de Tsahal à Hébron le mois dernier, qui a ensuite été condamné à 10 jours de prison militaire.

En novembre, Amro a filmé un soldat israélien à Hébron qui se moquait de lui et d’autres militants. Une deuxième séquence du même incident montrait un autre soldat agressant un militant de gauche. Les deux soldats ont été condamnés à de courtes peines de prison.

L’activiste palestinien Issa Amro s’exprime devant les militants israéliens à Hébron, en Cisjordanie, le 2 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

Issa Amro est un critique de longue date d’Israël et de l’Autorité palestinienne (AP) qui a été inculpé par des tribunaux israéliens et palestiniens. En 2017, il a passé une semaine dans une prison palestinienne pour avoir critiqué le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Lors d’une récente audience, un représentant de la police a témoigné contre Amro, le qualifiant de provocateur qui « crée des frictions » à Hébron avec ses visites guidées pour les Israéliens et d’autres personnes dans la ville.

La maison d’Amro est souvent une étape pour ceux qui visitent Hébron avec l’ONG de gauche Breaking the Silence, qui cherche à montrer ce qu’elle dit être les coûts en termes de droits de l’homme de la présence militaire d’Israël dans la ville en grande partie palestinienne.

Le militant de Hébron s’est entretenu avec le secrétaire d’État américain Anthony Blinken l’année dernière, lors de la réunion du haut diplomate avec les dirigeants de la société civile palestinienne en Cisjordanie.

Les attaques d’Israéliens contre les Palestiniens se sont multipliées ces dernières semaines, avec notamment des émeutes sans précédent dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 février, qui ont fait de nombreux blessés et un mort, quelques heures après qu’un terroriste palestinien a ouvert le feu sur un véhicule israélien qui traversait la ville, tuant deux frères qui se trouvaient à bord.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.