Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Un soldat emprisonné 10 jours pour avoir agressé un activiste palestinien à Hébron

Une vidéo montre le soldat en train d'étrangler, de jeter au sol et de donner des coups de pied à Issa Amro, qui faisait visiter la ville à des journalistes américains

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien en train d'agresser Issa Amro, un activiste palestinien à Hébron, le 13 février 2023. (Crédit : Twitter)
Un soldat israélien en train d'agresser Issa Amro, un activiste palestinien à Hébron, le 13 février 2023. (Crédit : Twitter)

Un soldat israélien a agressé un activiste palestinien dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, alors que ce dernier faisait visiter la ville à des journalistes américains lundi, selon des images vidéo. Tsahal a déclaré que le soldat avait été condamné à 10 jours de détention dans une prison militaire à la suite de l’agression.

La vidéo, partagée par l’organisation d’extrême-gauche Breaking the Silence, montre l’activiste, Issa Amro, étranglé par un soldat qui l’a poussé au sol avant de lui asséner des coups de pied.

On peut y voir un autre militaire repousser le soldat qui a agressé Amro.

Amro faisait visiter la ville de Cisjordanie à des journalistes du New Yorker ; il n’a pas été arrêté après les heurts, selon Breaking the Silence.

Dans un communiqué, l’armée a déclaré que l’incident a fait l’objet d’une enquête « approfondie » par les commandants du soldat.

« L’enquête a révélé qu’une violente confrontation a éclaté entre un Palestinien et un soldat de Tsahal à Hébron, au cours de laquelle le soldat a frappé le Palestinien », indique le communiqué.

Selon l’enquête initiale sur l’incident citée par la chaine publique israélienne Kan, le soldat a dit à Amro qu’il ne pouvait pas franchir la zone. Amro a filmé le soldat et a continué à avancer. Le soldat a alors dit à l’activiste d’attendre l’arrivée d’un officier supérieur.

Le soldat a affirmé, selon Kan, qu’Amro a commencé à l’insulter et à le frapper. En réponse, le soldat a poussé Amro au sol et lui a donné un coup de pied.

L’armée israélienne a déclaré que le soldat serait emprisonné pendant dix jours, après quoi ses commandants décideraient s’il doit être définitivement évincé de son unité.

« Tsahal considère tout comportement violent avec sévérité, et le condamnent », ajoute le communiqué.

Parmi les journalistes du New Yorker figurait l’auteur Lawrence Wright, lauréat du prix Pulitzer.

« Je n’avais jamais vu une source agressée sous mes yeux jusqu’à aujourd’hui ; un soldat israélien a interrompu mon interview et s’est comporté comme il l’a fait avec un activiste palestinien pour la paix, Issa Amro, à Hébron. Je ne peux m’empêcher de penser à quel point l’occupation déshumanise les jeunes soldats chargés de la faire respecter », a écrit Wright sur Twitter.

En novembre, Amro avait filmé un soldat israélien à Hébron se moquant d’autres activistes et de lui-même. Une deuxième vidéo du même incident montrait un autre soldat agressant un activiste de gauche. Les deux soldats ont été condamnés à de courtes peines de prison.

Amro est un activiste de premier plan qui vit à proximité de l’implantation juive de Hébron.

Il critique depuis longtemps Israël et l’Autorité palestinienne (AP) et a fait l’objet d’accusations devant des tribunaux israéliens et palestiniens. En 2017, Amro avait purgé une peine de prison d’une semaine en raison de ses critiques du dirigeant de l’AP, Mahmoud Abbas.

Lors d’une récente audience de détention provisoire, un représentant de la police a témoigné contre Amro, le qualifiant de provocateur qui « crée des frictions » à Hébron avec ses visites guidées pour les Israéliens et d’autres personnes dans la ville.

La maison d’Amro est souvent un arrêt régulier pour ceux qui visitent Hébron avec le groupe Breaking the Silence, qui cherche à montrer ce qu’elle décrit comme « les coûts en termes de droits de l’Homme de la présence militaire d’Israël » dans la ville majoritairement palestinienne.

L’année dernière, l’activiste de Hébron avait rencontré le secrétaire d’État américain, Anthony Blinken, lors d’une réunion entre le haut diplomate et les dirigeants de la société civile palestinienne en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.