Jewish Voice for Peace appelle les jeunes Juifs à boycotter les séjours Taglit
Rechercher

Jewish Voice for Peace appelle les jeunes Juifs à boycotter les séjours Taglit

L’association pro-palestinienne affirme que participer au voyage gratuit en Israël revient à jouer un rôle actif dans le rejet du “droit au retour” palestinien

Des participants du programme célèbrent le 15e anniversaire de Taglit, à Tel Aviv, en juin 2015. (Crédit : autorisation)
Des participants du programme célèbrent le 15e anniversaire de Taglit, à Tel Aviv, en juin 2015. (Crédit : autorisation)

L’association pro-palestinienne Jewish Voice for Peace (Une voix juive pour la paix) appelle les jeunes adultes juifs à s’abstenir de participer aux voyages gratuits offerts en Israël dans le cadre du programme Taglit.

L’organisation a lancé une campagne appelant les jeunes Juifs éligibles au voyage à rejeter cette possibilité, avec le slogan #ReturnTheBirthright (le programme Taglit porte le nom de Birthright en anglais).

Un manifeste publié sur le site de l’association affirme que participer au voyage « implique de jouer un rôle actif en aidant l’Etat à promouvoir le ‘retour’ juif tout en rejetant le droit au retour palestinien. »

« Il n’est pas suffisant d’accepter cette offre du gouvernement israélien tout en maintenant une perspective critique pendant le voyage. Nous rejetons la proposition d’un voyage gratuit dans un état qui ne nous représente pas, un voyage qui n’est pas ‘gratuit’ parce qu’il a été payé par la dépossession des Palestiniens. Et, quand nous rejetons cela, nous nous engageons à promouvoir le droit au retour des réfugiés palestiniens, poursuit le manifeste. Il existe d’autres moyens pour renforcer nos identités juives, en communauté avec ceux qui partagent nos valeurs. Israël n’est pas notre droit imprescriptible [Birthright en anglais]. »

Manifestation des membres de Jewish Voice for Peace, à Chicago, le 24 mars 2017. (Crédit : Inbal Palombo)
Manifestation des membres de Jewish Voice for Peace, à Chicago, le 24 mars 2017. (Crédit : Inbal Palombo)

Quelque 600 000 jeunes adultes juifs ont visité Israël grâce aux voyages de 10 jours tous frais payés financés par des donateurs privés et par le gouvernement israélien. Le voyage du programme Taglit est ouvert à tous ceux qui ont entre 18 et 26 ans et ont au moins un parent juif, ou se sont convertis au judaïsme.

La campagne de Jewish Voice for Peace, association qui soutient le mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël, demande également à ceux qui sont éligibles à ce voyage de signer une déclaration sur l’honneur affirmant qu’ils ne participeront pas à ce programme.

« Nous promettons que nous n’irons pas à un voyage Taglit parce qu’il est fondamentalement injuste que l’on nous donne un voyage gratuit en Israël alors que les réfugiés palestiniens n’ont pas le droit de retourner dans leurs maisons », peut-on lire dans cette déclaration.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...