Jordanie : le fils d’un député auteur d’un attentat suicide de l’EI en Irak
Rechercher

Jordanie : le fils d’un député auteur d’un attentat suicide de l’EI en Irak

Mohamed al-Dhalaein, 23 ans, étudiait la médecine en Ukraine avant de décider cet été de rejoindre le groupe terroriste

Des combattants de l'Etat islamique, près de la frontière entre la Syrie et l'Irak (Crédit : YouTube capture d'écran / Vice)
Des combattants de l'Etat islamique, près de la frontière entre la Syrie et l'Irak (Crédit : YouTube capture d'écran / Vice)

Le fils d’un député jordanien est mort cette semaine dans un attentat suicide qu’il a perpétré en Irak et qui a été revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI), ont rapporté vendredi des médias jordaniens.

Le député Mazen al-Dhalaein (indépendant) a confirmé au site d’information Khaberni la mort de son fils Mohamed en Irak.

Il a indiqué avoir appris la mort d' »Abou Baraa » de son nom de guerre, après avoir vu sa photo sur des comptes de djihadistes de l’EI qui revendiquaient cette semaine une attaque suicide contre l’armée irakienne dans la banlieue d’Al-Jaraishi, au nord de Ramadi (ouest), ville tombée aux mains de l’EI en mai.

Selon la revendication de l’EI publiée sur les sites djihadistes mercredi, le Jordanien a péri avec deux autres kamikazes en menant cet attentat à bord de trois véhicules piégés.

Mohamed al-Dhalaein, 23 ans, étudiait la médecine en Ukraine avant de décider cet été de rejoindre le groupe EI, en se rendant en Irak via la Turquie puis la Syrie, selon son père.

Le député a indiqué que le dernier contact qu’il avait eu avec son fils remontait au mois d’août. Ce dernier l’avait alors informé dans un message qu’il avait « été enregistré pour un attentat suicide (qui devait être perpétré) bientôt ».

« Il me considérait ainsi que sa mère comme des apostats et essayait de nous convaincre de rejoindre l’EI », a-t-il ajouté.

Les médias jordaniens ne précisent pas la date exacte de la mort du djihadiste, mais l’avocat islamiste Moussa Abdullat a précisé à l’AFP que le fils du député avait été tué mardi dans une attaque contre l’armée irakienne.

Selon l’avocat, près de 4 000 jordaniens font partie des groupes djihadistes en Irak et en Syrie, pays voisins de la Jordanie. « 80 % d’entre eux ont rejoint l’EI », a-t-il ajouté, précisant que 420 djihadistes jordaniens ont été tués en Irak et en Syrie depuis 2011.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...