Kerry se rendra au Proche-Orient y compris en Israel du 22 au 24 novembre
Rechercher

Kerry se rendra au Proche-Orient y compris en Israel du 22 au 24 novembre

Il s'agit du premier voyage en Israël du secrétaire d'État américain depuis l'été 2014

John Kerry et Benjamin Netanyahu à Washington, le 11 novembre 2015 (Crédit : autorisation)
John Kerry et Benjamin Netanyahu à Washington, le 11 novembre 2015 (Crédit : autorisation)

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry se rendra au Proche-Orient de dimanche à mardi, a annoncé samedi le département d’Etat.

Alors que l’Etat hébreu est secoué par une nouvelle vagues de violences entre Israéliens et Palestiniens depuis début octobre, M. Kerry doit se rendre à Tel Aviv, Jerusalem et à Ramallah en Cisjordanie, selon un communiqué du porte-parole du département d’Etat John Kirby.

Le secrétaire d’Etat entend évoquer notamment « continuer les discussions sur l’arrêt de la violence en Israël, à Jérusalem et en Cisjordanie », et « l’amélioration de la situation sur le terrain », a indiqué le porte-parole.

Quatre Israéliens ont encore été poignardés samedi, dans la plus récente d’une longue série d’attaques.

Le 24 octobre, John Kerry avait annoncé à Amman qu’Israël et la Jordanie, gardienne des lieux saints à Jérusalem, s’étaient mis d’accord pour coopérer afin de calmer la situation.

En Israel et Abou Dhabi, M. Kerry entend également évoquer la question de la Syrie et du combat contre le groupe Etat islamique, selon le communiqué du porte-parole du département d’Etat.

Après les meurtriers attentats de Paris, les Etats-Unis s’efforcent de galvaniser la coalition internationale contre le groupe Etat islamique, dont ne fait pas partie Israel mais dont les Emirats arabes unis sont un membre important.

Les Emirats ont activement participé aux frappes aériennes de la coalition pendant les premiers mois de celles-ci.

Leur participation aux frappes s’est réduite à partir de mars 2015, lorsqu’ils se sont lancés avec une coalition arabe dans une offensive militaire au Yémen contre les rebelles Houthis et les forces de l’ancien président Saleh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...