Rechercher

Korsia appelle à travailler avec les musulmans contre les nationalistes

Les dirigeants juifs et musulmans coordonnent leur opposition aux lois européennes interdisant l’abattage rituel ou les symboles religieux en public

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Haim Korsia, grand rabbin de France. (Crédit : Facebook)
Haim Korsia, grand rabbin de France. (Crédit : Facebook)

Le grand rabbin de France Haïm Korsia a déclaré que la communauté juive du pays devait chercher à coopérer avec les musulmans de France contre les forces politiques d’extrême-droite, a annoncé mercredi la radio publique israélienne.

« Il est très important que nous travaillions aussi avec les musulmans contre le Front national », a dit Korsia en faisant référence au parti populiste anti-immigration dirigée par Marine Le Pen, candidate défaite à la présidentielle.

Le Pen a perdu le second tour des élections dimanche dernier contre Emmanuel Macron, qui sera investi dimanche prochain.

Le Pen, 48 ans, a décrit le vote comme un affrontement entre les « mondialistes » représentés par son concurrent, qui sont en faveur d’un marché ouvert, de l’immigration et d’une souveraineté partagée, et les « nationalistes » qui défendent des frontières fortes et les identités nationales.

Abattage rituel de la viande à l'abattoir de Zaklady Miesne Mokobody près de Varsovie, en 2011 (Crédits : autorisation de Zaklady Miesne Mokobody  /JTA)
Abattage rituel de la viande à l’abattoir de Zaklady Miesne Mokobody près de Varsovie, en 2011 (Crédits : autorisation de Zaklady Miesne Mokobody /JTA)

Les propos de Korsia s’inscrivent dans une tendance plus large des dirigeants européens juifs et musulmans qui cherchent à coordonner leurs activités contre les législations antireligieuses sur le continent.

Des dirigeants religieux arabes sont aussi impliqués, dont certains d’Arabie saoudite, a précisé la radio.

Entre autres, des associations juives et musulmanes ont organisé des réunions et des séminaires pour obtenir un accord sur une action commune contre des motions parlementaires interdisant l’abattage rituel ou les symboles religieux dans l’espace public.

Les discussions ont entraîné certains dirigeants musulmans à soutenir des actions contre les attaques de musulmans sur des Juifs en Europe, selon la radio.

En Europe, l’abattage rituel juif et musulman ont uni les opposants venus des cercles libéraux qui citent le bien-être animal pour interdire ces coutumes et les nationalistes de droite qui pensent qu’elles sont étrangères aux cultures de leur pays.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...