La Bibliothèque nationale d’Israël ferme et met 300 salariés en congé sans solde
Rechercher

La Bibliothèque nationale d’Israël ferme et met 300 salariés en congé sans solde

La fermeture prendra effet le 17 août en raison des baisses budgétaires, des revenus et des dons ; plus de prêt de livres, de formations des enseignants et d'événements en ligne

Illustration : Des gens étudient à la Bibliothèque nationale de Jérusalem, le 30 décembre 2015. (Hadas Parush/Flash90)
Illustration : Des gens étudient à la Bibliothèque nationale de Jérusalem, le 30 décembre 2015. (Hadas Parush/Flash90)

JTA – La Bibliothèque nationale d’Israël a déclaré mercredi qu’elle allait suspendre ses services publics et mettre ses 300 employés en congé sans solde.

La fermeture, qui doit prendre effet le 17 août, est due à une réduction du budget de la bibliothèque par le gouvernement ainsi qu’à une « baisse drastique » des revenus et des dons, a déclaré la bibliothèque.

En vertu de cette mesure, la bibliothèque cessera de prêter des livres et fermera les salles de lecture. Les formations des enseignants sont également annulées.

Les prochains événements culturels en ligne, qui ont eu lieu tout au long de la crise du coronavirus, seront également annulés.

Alors qu’Israël n’a pas de budget pour 2020, chaque ministère est censé recevoir 90 % de l’argent budgétisé en 2019 avant de les redistribuer. La bibliothèque n’aurait pas reçu la part qui lui était allouée.

Le président du conseil d’administration de la bibliothèque, David Blumberg, et le directeur, Oren Weinberg, ont appelé les ministres israéliens de l’Education et des Finances à aider la bibliothèque et à transférer les fonds de son budget, a déclaré la bibliothèque dans un communiqué.

« Nous vous demandons d’aider la Bibliothèque nationale, comme cela a été fait pour d’autres organismes et institutions dans cette économie, afin que la bibliothèque puisse bientôt reprendre son activité, importante et vitale, en tant que bibliothèque nationale de l’État d’Israël et du peuple juif », ont-ils déclaré dans la lettre, selon la bibliothèque.

La Bibliothèque nationale d’Israël, qui a été fondée en 1892, a considérablement élargi ses collections ces dernières années et les a rendues accessibles en ligne. En outre, la bibliothèque a établi des partenariats avec des centaines d’institutions en Israël et dans le monde entier, ce qui lui permet d’accéder à des biens intellectuels et culturels qui ne font pas partie de sa collection physique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...