Rechercher

La Bibliothèque nationale d’Israël met en ligne de rares exemplaires d’Haggadot

Issus de la plus grande collection au monde, ces ouvrages du Seder de Pessah couvrent près de 800 ans d’histoire juive, de Prague au Maroc. Leur publication est une première

Haggadah d’Amsterdam du XVIIIe siècle. (Crédit : Avec l’aimable autorisation de la Bibliothèque nationale d’Israël)
Haggadah d’Amsterdam du XVIIIe siècle. (Crédit : Avec l’aimable autorisation de la Bibliothèque nationale d’Israël)

JTA — Une haggadah séfarade du 13e siècle de Catalogne, en Espagne. Une haggadah du 15e siècle de Prague. Une haggadah du 20e siècle de Fès, au Maroc.

Pour la première fois, une sélection de haggadot, parmi les plus anciennes de la collection Haim et Salomon Judaica de la Bibliothèque nationale d’Israël, est disponible en téléchargement, gratuitement. [La Bibliothèque] abrite la plus grande collection au monde d’ouvrages conçus pour guider le Seder de Pessah, avec près de 15 000 exemplaires.

L’un des joyaux de la collection est une haggadah du 15e siècle, originaire du nord de l’Italie, entrée quelques siècles plus tard dans le patrimoine du baron Edmond de Rothschild, membre de la célèbre famille de banquiers juifs français, collectionneur d’art passionné et partisan précoce du sionisme.

Au moment de la Shoah, la haggadah avait été volée à la famille par les nazis. Disparu pendant de nombreuses années, l’ouvrage a fini par être restitué à la famille Rothschild, qui en avait fait don à la Bibliothèque nationale d’Israël.

« La Bibliothèque nationale d’Israël travaille sans relâche pour s’assurer que sa collection, très riche, sorte de sa tour d’ivoire et soit rendue publique », a déclaré le conservateur de la collection, Yoel Finkelman, dans un communiqué de presse.

Retrouvez ici l’offre de la Bibliothèque Nationale d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...