Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

La caporale Ori Megidish, otage secourue de Gaza, reprend du service

Après avoir été enlevée le 7 octobre de la base de Nahal Oz où elle servait comme tazpitanit, Ori Megidish va servir dans le Directorat des Renseignements militaires de Tsahal

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le président Isaac Herzog recevant la soldate Ori Megidish, qui a été pris en otage par le Hamas le 7 octobre et libéré lors d'une opération militaire israélienne à Gaza fin octobre, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 11 janvier 2024. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
Le président Isaac Herzog recevant la soldate Ori Megidish, qui a été pris en otage par le Hamas le 7 octobre et libéré lors d'une opération militaire israélienne à Gaza fin octobre, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 11 janvier 2024. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

La caporale Ori Megidish, qui a été enlevée par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre puis sauvée de sa captivité dans la bande de Gaza par l’armée israélienne, a repris son service militaire actif lundi.

Megidish, qui a servi comme soldate de surveillance – ou tazpitanit – au poste de Nahal Oz, servira désormais dans le Directorat des Renseignements militaires de Tsahal.

L’armée a déclaré que la décision de réintégrer Megidish « résulte de son désir personnel et de son sens de la mission au service du pays ».

Megidish a été enlevée au poste militaire de Nahal Oz par des terroristes le 7 octobre, lorsque le Hamas a lancé une attaque sans précédent contre Israël, assassinant près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en kidnappant 253.

Au total, 66 soldats ont été tués lors de l’assaut du Hamas sur cette base militaire, et un certain nombre ont été pris en otage.

Bien que Megidish ait été enlevée avec d’autres soldats de la base, elle aurait été détenue seule et a été secourue par Tsahal lors d’une mission nocturne le 30 octobre. L’armée n’a pas communiqué d’autres détails sur cette opération de sauvetage.

La soldate Ori Megidish, au centre, avec sa famille après avoir été secourue de Gaza, le 30 octobre 2023. (Crédit : Shin Bet)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que la soldate sauvée a été en mesure de fournir des informations utiles sur son temps passé en captivité.

Après son sauvetage, Megidish a rencontré un certain nombre de responsables israéliens, dont le président Isaac Herzog, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, et le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar.

Megidish a également rencontré l’épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Sara, et lui a dit qu’elle était impatiente de reprendre le service actif.

130 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre dernier se trouveraient encore à Gaza, tous n’étant pas en vie, après que 105 civils ont été libérés de la captivité du Hamas lors d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre. Quatre otages ont été libérées avant cela, et trois ont été secourus par des troupes, dont Megidish. Les corps de huit otages ont également été retrouvés et trois otages ont été tués par erreur par l’armée. Une seule personne est encore portée disparue depuis le 7 octobre et son sort demeure indéterminé.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.