Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

La chasse aux terroristes continue : 8 personnes arrêtées lors de raids nocturnes

L'armée recherche le terroriste de Huwara, le binôme qui a tué un Israélo-Américain près de Jéricho, ainsi que d'autres suspects d'attaques par balles dans la région

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de Tsahal patrouillant sur la route principale de Huwara, en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
Des soldats de Tsahal patrouillant sur la route principale de Huwara, en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Après une brève accalmie dans les opérations en Cisjordanie, les troupes israéliennes ont arrêté huit Palestiniens recherchés lors d’opérations nocturnes. Mardi matin, l’armée a déclaré que la chasse à l’homme se poursuit ; un certain nombre de terroristes, dont ceux qui ont tué trois Israéliens lors de récentes attaques par balles sont toujours recherchés.

La violence s’est intensifiée depuis que deux frères israéliens de l’implantation de Har Bracha, en Cisjordanie, ont été tués par balle dimanche dans la ville palestinienne voisine de Huwara. Quelques heures plus tard, des résidents d’implantations, cherchant à se venger, se sont déchaînés dans la communauté, aggravant un peu plus la situation déjà explosive. Un Palestinien a été tué et des centaines d’autres ont été blessés au cours de ces violences.

Lundi soir, un Israélo-Américain a été tué lors d’une fusillade près de Jéricho ; plusieurs autres attaques ont visé des civils israéliens, sans faire de blessés graves.

Le terroriste qui a perpétré la fusillade meurtrière de Huwara, tuant Hallel Yaniv, 21 ans, et Yagel Yaniv, 19 ans, se trouverait dans l’une des villes palestiniennes de la région. Les deux hommes armés qui ont tué Elan Ganeles, un Israélo-Américain de 27 ans, ont fui vers la région de Jéricho après que la police a tenté de les interpeller.

Mardi matin, Tsahal a déclaré que les troupes avaient arrêté huit suspects lors de raids nocturnes en Cisjordanie, marquant la première opération de ce type depuis près d’une semaine.

Les opérations nocturnes de Tsahal sont en pause depuis un raid majeur dans la ville cisjordanienne de Naplouse la semaine dernière, alors que des responsables israéliens et palestiniens se sont réunis lors d’une réunion organisée par la Jordanie dimanche, dans l’objectif de rétablir le calme en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Des troupes israéliennes opérant en Cisjordanie, à l’aube du 28 février 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a déclaré que les troupes ont arrêté quatre Palestiniens recherchés dans le camp de réfugiés d’al-Aroub près de Hébron, trois à Yabed, une ville près de Jénine, et un autre suspect de terrorisme à Idhna, une ville du sud de la Cisjordanie.

Aucun des détenus n’est soupçonné d’être lié aux récentes fusillades.

Les huit suspects ont été remis à l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet pour un interrogatoire plus approfondi.

Les responsables militaires pensent que la spirale de la violence se poursuivra pendant le Ramadan, qui commence à la fin du mois de mars.

Le chef du Commandement du Centre de l’armée israélienne, le général Yehuda Fuchs, a déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu que le saccage de Huwara menaçait de rendre la situation incontrôlable lors d’un briefing sur la sécurité, selon la Treizième chaîne.

Une foule de résidents d’implantations regardant les voitures et les maisons qu’ils ont incendiées dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 février 2023. (Autorisation)

« Une autre nuit d’émeutes comme celle-ci, et nous atteindrons un point de non-retour », a déclaré Fuchs à Netanyahu.

« Nous avons tous traversé une Intifada, mais personne n’a traversé une Intifada qui avait une incitation à la violence en ligne, ce qui rend l’émeute encore plus dangereuse », a déclaré Ronen Bar, chef du Shin Bet, lors de la discussion sur la sécurité avec Netanyahu, a rapporté la chaîne.

Lundi, le ministre de la Défense Yoav Gallant a donné l’ordre de se préparer à une escalade dans d’autres zones, notamment à Jérusalem et dans la Bande de Gaza.

Les tensions sont également montées en flèche entre les troupes israéliennes et les résidents d’implantations.

Tsahal a déclaré qu’un groupe de résidents d’implantations qui ont lancé des pierres sur les soldats israéliens en Cisjordanie ont tenté de percuter un officier avec un véhicule lundi soir. Dans un autre incident survenu dimanche, Tsahal a déclaré qu’un officier supérieur avait été agressé par un groupe de résidents d’implantations près de l’implantation de Rimonim en Cisjordanie.

Tsahal se prépare à de nouvelles violences de la part des résidents d’implantations.

Des voitures incendiées et d’un bâtiment dans la ville de Huwara, près de Naplouse, en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Les autorités sont également sous pression pour arrêter les auteurs de l’émeute de Huwara après que les États-Unis ont déclaré attendre d’Israël qu’il poursuive les agresseurs et indemnise les victimes palestiniennes pour les dommages subis.

Les autorités israéliennes ont déclaré avoir arrêté huit suspects à la suite de l’attaque de résidents d’implantations de dimanche, mais que six d’entre eux avaient été relâchés.

La violence s’est intensifiée en Cisjordanie depuis le meurtre des frères Yaniv, dimanche, alors qu’ils traversaient Huwara en voiture.

Une première enquête sur la fusillade de dimanche a suggéré que le tireur a profité d’un embouteillage sur la route 60 – qui traverse la ville palestinienne – pour perpétrer son attaque alors que la voiture était à l’arrêt.

Les frères Hillel, à gauche, et Yagel Yaniv, tués lors d’une attaque terroriste dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 février 2023. (Autorisation)

Quelques heures plus tard, des dizaines de résidents d’implantations, en quête de vengeance, se sont déchaînés dans Huwara, incendiant des dizaines de véhicules et un certain nombre de maisons.

Un Palestinien, Sameh Aqtash, âgé de 37 ans, a été tué par balles pendant le carnage dans des circonstances qui restent encore floues. Les proches d’Aqtash affirment qu’il a été tué par des soldats de Tsahal, tandis qu’un responsable militaire a déclaré que les troupes israéliennes n’étaient aucunement impliquées dans la fusillade.

L’armée a renforcé la Cisjordanie avec quatre bataillons d’infanterie supplémentaires à la suite de l’attaque et des émeutes qui ont suivi à Huwara.

Lundi, l’Américain d’origine israélienne Elan Ganeles, en visite en Israël pour un mariage, a été tué par balle alors qu’il conduisait près de Jéricho.

Elan Ganeles, tué dans une fusillade terroriste en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Consulat général d’Israël à New York)

Au cours de l’attaque, deux hommes armés sont arrivés en voiture sur l’autoroute Route 90, près de la base militaire de Nevo, et ont ouvert le feu sur le véhicule, selon l’armée israélienne.

Les terroristes ont ensuite continué à rouler et ont ouvert le feu sur une autre voiture près du carrefour de Beit HaHarava, avant de poursuivre et de tirer sur une troisième voiture à proximité, selon Tsahal. Les passagers de ces véhicules n’ont fort heureusement pas été blessés.

Tsahal et la police ont déclaré que les tireurs ont mis le feu à leur voiture alors qu’ils fuyaient la zone en direction de Jéricho. L’armée effectue des recherches et a mis en place des barrages routiers dans la zone.

Haïm Terbelsi a déclaré qu’il se trouvait dans l’un des véhicules visés au nord de la mer Morte.

« J’étais affalé sur le siège arrière. Soudain, j’ai entendu le bruit des coups de feu », a-t-il déclaré aux journalistes présents sur les lieux. « J’ai senti les balles siffler le long de mon corps, j’ai senti de la chaleur sur mon cou, j’ai crié ‘coups de feu’. »

« J’ai automatiquement freiné et le véhicule des terroristes est passé devant nous en tirant avant de disparaître », a déclaré son ami qui conduisait.

Bruno Zaramti a déclaré avoir entendu le bruit des tirs alors qu’il conduisait une autre voiture qui a également été prise pour cible.

« J’ai pensé que le bruit provenait du gravier. J’ai vu une personne sortir de la fenêtre d’une voiture et nous tirer dessus, et j’ai dit ‘ils tirent, baissez-vous’. Ils auraient pu facilement nous tuer », a déclaré Zaramti à Ynet.

L’un des membres de sa famille, Yoel Zaramti, a déclaré qu’ils ont arrêté leur véhicule après la fusillade et ont appelé la police.

« J’ai vu que tout le monde allait bien, puis j’ai réalisé que nous n’étions pas à l’abri sur la route. J’avais peur qu’ils reviennent », a-t-il déclaré.

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’une fusillade dans la vallée du Jourdain, près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Dans une autre attaque lundi soir, une famille israélienne a également essuyé des tirs alors qu’elle conduisait près de la ville palestinienne de Qusra, selon l’armée et les secouristes.

La voiture qui circulait entre Qusra et l’implantation de Migdalim a été touchée par au moins quatre balles. Les tireurs, qui ont fait feu depuis un véhicule de passage, ont fui les lieux.

Selon le service d’urgence de Secours Sans Frontières, la conductrice, une jeune femme, a été très légèrement blessée après avoir été blessée à la main, vraisemblablement par des éclats de verre. Ses trois jeunes enfants, qui se trouvaient dans la voiture, ont reçu des soins psychologiques.

À Jérusalem, des assaillants ont lancé des cocktails Molotov contre la maison d’une famille juive dans le quartier d’Abu Tor, sans faire de blessés.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont, à plusieurs reprises, pris pour cible des troupes opérant en Cisjordanie, ainsi que des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont élevées depuis un an, les forces de défense israéliennes menant des opérations quasi quotidiennes en Cisjordanie dans le cadre d’une offensive antiterroriste suite à une série d’attentats terroristes palestiniens meurtriers.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.