La communauté chrétienne israélienne croît lentement, dépassant les Juifs au Bac
Rechercher

La communauté chrétienne israélienne croît lentement, dépassant les Juifs au Bac

Dans son rapport de Noël, le Bureau central des statistiques indique qu'il y a 177 000 chrétiens dans le pays, 77,5 % sont des Arabes ; plus de 70 % obtiennent le baccalauréat

Un homme déguisé en Père Noël chevauche un chameau à la porte de Jaffa dans la Vieille Ville de Jérusalem, pendant la distribution d'arbres de Noël et quelques jours avant la prochaine fête de Noël, le 19 décembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Un homme déguisé en Père Noël chevauche un chameau à la porte de Jaffa dans la Vieille Ville de Jérusalem, pendant la distribution d'arbres de Noël et quelques jours avant la prochaine fête de Noël, le 19 décembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Alors que les chrétiens restent une petite minorité en Israël, leur nombre augmente lentement et leurs résultats scolaires rivalisent avec ceux de la population juive majoritaire, révèlent les chiffres publiés cette semaine par le Bureau central des statistiques.

Quelque 177 000 chrétiens vivent en Israël, soit environ 2 % de la population, selon les données du BCS, publiées mercredi à l’occasion de la fête de Noël.

De ce nombre, environ 77,5 % sont des Arabes, ce qui représente environ 7,2 % de la communauté arabe d’Israël.

La plupart des chrétiens arabes, 70,6 % d’entre eux, vivent en Galilée et dans les villes du nord.

La plus grande communauté chrétienne du pays réside, ce n’est pas un hasard, dans la ville natale de Jésus, Nazareth, où quelque 21 900 chrétiens vivent aux côtés d’environ 55 000 résidents musulmans.

Des chrétiens arabes participent à une parade de Noël dans la ville de Nazareth, au nord d’Israël, la veille de Noël, le 24 décembre 2018. (Anat Hermony/Flash90)

La deuxième plus grande communauté chrétienne, avec 16 100 personnes selon les chiffres officiels, se trouve dans la métropole nord de Haïfa, suivie de Jérusalem (12 700) et de Shfaram (10 300).

Les chrétiens ont le taux de natalité le plus bas parmi les communautés religieuses d’Israël, avec seulement 1,87 enfant par foyer. A titre de comparaison, les ménages juifs ont un taux de 2,3 et les ménages musulmans un taux de 2,7. La communauté croît donc lentement, de seulement 1,5 % l’an dernier, et de 2,2 % l’année précédente.

Les chiffres officiels révèlent que la communauté chrétienne d’Israël se distingue par ses résultats scolaires, en particulier chez les femmes.

Au total, 70,9 % des lycéens chrétiens obtiennent le baccalauréat, soit un peu plus que les juifs (70,6 %) et encore plus que les Druzes (63,7 %) et les musulmans (45,2 %).

Trois étudiants chrétiens sur quatre sont en maîtrise, soit 74 %, sont des femmes, tout comme 63 % des étudiants chrétiens sont en doctorat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...