La coureuse israélienne Chemtai Salpeter s’effondre lors d’un marathon au Qatar
Rechercher

La coureuse israélienne Chemtai Salpeter s’effondre lors d’un marathon au Qatar

L'athlète n'a pas supporté la chaleur alors qu'elle courait en cinquième position lors du marathon du Championnat du monde d'Athlétisme à Doha

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

La coureuse israélienne Lonah Chemtai Salpeter participe au marathon des Championnats du monde d'athlétisme à Doha, au Qatar, le 28 septembre 2019. (Crédit : AP Photo/Martin Meissner)
La coureuse israélienne Lonah Chemtai Salpeter participe au marathon des Championnats du monde d'athlétisme à Doha, au Qatar, le 28 septembre 2019. (Crédit : AP Photo/Martin Meissner)

Samedi, la marathonienne israélienne Lonah Chemtai Salpeter, l’une des principales athlètes du pays, s’est écroulée lors d’un marathon au Championnat du monde d’Athlétisme à Doha, au Qatar. Elle n’a pas pu finir la course.

Chemtai Salpeter était considérée comme l’une des favorites de la course, mais elle s’est écroulée, à cause de la chaleur excessive, vers le 32ème kilomètre alors qu’elle se trouvait en cinquième position.

Elle a reçu un traitement médical et se remet de l’incident.

Sur les 68 coureuses qui ont participé à la course, 23 n’ont pas réussi à terminer le marathon, selon la Fédération internationale d’Athlétisme qui supervisait l’événement.

Des athlètes courent lors du marathon féminin au Championnat du monde d’Athlétisme à Doha, au Qatar, le 28 septembre 2019. (AP Photo/Martin Meissner)

Vendredi, l’organisation a informé les participants que la course aurait bien lieu alors que l’on prévoyait une température de 30 à 32,7 °C et 73 % d’humidité. La lettre envoyée aux coureuses précisait que le personnel médical se préparait à gérer les conditions difficiles. Le marathon et les autres compétitions d’endurance ont eu lieu tard dans la nuit pour réduire les effets de la chaleur.

Salpeter tentait de combler son retard sur le groupe de tête vers le trentième kilomètre quand elle s’est effondrée. Elle avait réduit l’écart de temps vis-à-vis des cinq coureuses de tête d’une minute à 11 secondes.

Plus tôt ce mois-ci, Salpeter a battu le record européen du 10km féminin, en finissant la course organisée aux Pays-Bas en 30 minutes et 4 secondes.

Les 10 premières du marathon de samedi se qualifiaient pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Ceux qui ont échoué à se qualifier à Doha devront réaliser le temps qualificatif de 2 heures, 29 minutes et 30 secondes dans une autre course.

Ruth Chepngetich, à droite, Visiline Jepkesho, la deuxième en partant de la droite, toutes les deux Kényanes, participent au marathon féminin au Championnat du monde d’athlétisme à Doha, au Qatar, le 28 septembre 2019. (AP Photo/Petr David Josek)

L’année dernière, Chemtai a remporté le marathon de Florence, en franchissant la ligne en 2 heures, 24 minutes et 17 secondes, établissant un nouveau record israélien.

Chemtai détenait déjà les records israéliens pour le 1 500, le 3 000, le 5 000 et le 10 000 mètres, et le semi-marathon.

Née au Kenya, Chemtai est arrivée en Israël en 2011 et a cherché à obtenir la citoyenneté pendant des années. Elle a fini par recevoir la citoyenneté israélienne en mars 2016 après avoir remporté le marathon de Tel Aviv, lui permettant de représenter Israël pour les Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, peu après la naissance de son fils, Roy.

Elle n’a pourtant pas réussi à participer au marathon de ces jeux, après avoir ressenti de fortes douleurs à la poitrine, probablement à cause du lait maternel qu’elle portait.

Au marathon du Championnat du monde de Londres en 2017, elle a pris la 41ème place avec un temps de 2h 40 minutes.

Au Championnat d’Europe d’Athlétisme à Berlin 2018, elle a remporté la médaille d’or dans la course du 10km, finissant neuf secondes devant la deuxième et devenant la première athlète israélienne à remporter une médaille d’or au championnat d’Europe.

L’Israélienne Lonah Chemtai Salpeter fête la victoire lors de l’épreuve féminine du 10 000 mètres aux championnats européens d’athlétisme à Berlin, en Allemagne, le 8 août 2018. (Crédit : AP Photo/Michael Sohn)

Elle est arrivée en Israël en 2008 comme nounou pour un diplomate de l’ambassade du Kenya. Fan de course, elle a été présentée au coach israélien Dan Salpeter, et ils sont tombés amoureux.

Quand son travail pour le diplomate kenyan s’est achevé, Chemtai Salpeter est rentrée au Kenya, où le couple a décidé de se marier dans l’espoir ensuite de déménager en Israël.

La compétition au Qatar a lieu du 27 septembre au 6 octobre.

En plus de l’équipe israélienne en compétition à Doha, deux demandeurs d’asile d’Israël participent à la compétition en tant que réfugiés dans l’espoir de décrocher un billet pour l’équipe olympique de réfugiés à Tokyo.

La Kenyane Ruth Chepngetich a remporté le marathon féminin avec le temps de 2 heures, 32 minutes, 43 secondes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...