Rechercher

La fille du virtuose Itzhak Perlman change de corde pour devenir pâtissière

Les créations "extraordinaires" de Navah Perlman Frost doivent être vues pour le croire, faisant d'elle une sérieuse concurrente dans la Grosse Pomme

Pendant la pandémie, Navah Perlman Frost est passée du statut de musicienne professionnelle à celui de gérante de sa propre pâtisserie. Et oui, ce sont des cupcakes, pas des fleurs. (Crédit : autorisation/Design par Grace Yagel/ via JTA)
Pendant la pandémie, Navah Perlman Frost est passée du statut de musicienne professionnelle à celui de gérante de sa propre pâtisserie. Et oui, ce sont des cupcakes, pas des fleurs. (Crédit : autorisation/Design par Grace Yagel/ via JTA)

New York Jewish Week via JTA – Pendant la plus grande partie de sa vie, la pianiste professionnelle, Navah Perlman Frost, a passé au moins, une partie de chaque jour, à pratiquer sa musique, en vue des représentations à venir. Mais lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé en mars 2020, la musique s’est arrêtée. Les salles de concert ont fermé. Les récitals ont été annulés.

Au début, Mme Frost, 51 ans, a considéré l’arrêt de son programme de concerts comme « un bon moment pour recharger mes batteries », a-t-elle déclaré au New York Jewish Week. Elle n’aurait jamais pu imaginer qu’au fil du temps, sa carrière connaîtrait un tel tournant.

Frost, enfant de l’Upper West Side de New York, a grandi dans une famille de musiciens. Ses parents sont musiciens ; son père est le violoniste virtuose Itzhak Perlman. Mme Frost a commencé à prendre des leçons de piano à l’âge de 6 ans et s’est produite pour la première fois sur scène à l’âge de 15 ans. Cela signifie qu’au moment où le confinement du COVID a commencé, elle était une musicienne active depuis 35 ans.

Mais Mme Frost est aussi une cuisinière et une boulangère accomplie, et elle s’adonnait à ces deux activités avec enthousiasme pour son mari, ses quatre enfants, sa famille élargie et ses amis. Alors que la réalité de la pandémie s’installait et que les mois passaient, Mme Frost s’est retrouvée obsédée – non pas tant par la musique que par le glaçage à la crème au beurre.

Elle n’arrêtait pas de penser à des façons créatives d’utiliser la crème au beurre pour décorer ses pâtisseries. Jour après jour, elle est retournée dans la cuisine et ce qui en est ressorti est devenu plus élaboré, plus beau et plus impressionnant à chaque répétition.

« Le talent artistique dont elle faisait preuve en tant que musicienne se traduisait par la beauté des produits de boulangerie qu’elle préparait », a déclaré sa belle-sœur Stephanie Perlman. « Pas seulement dans leur goût – ils étaient délicieux – mais dans leur apparence ».

Mme Perlman, ainsi que d’autres amis et membres de la famille, ont exhorté Mme Frost à essayer de vendre ses créations. Mais elle n’a pas voulu. Avec sa grande variété de boulangeries de premier ordre, la ville de New York n’avait pas besoin d’un autre pâtissier, disait-elle.

Sauf que personne d’autre dans cette grande ville n’embellissait les gâteaux comme elle le faisait. « Extraordinaire », c’est ainsi que Dorie Greenspan, célèbre pâtissière et auteure de livres de cuisine récompensée par le James Beard Award, décrit le travail de Mme Frost. « Ce qu’elle fait est un mélange magique de passion pour son art, de compétences techniques et de curiosité sans limite », a déclaré Mme Greenspan.

Les petits gâteaux créés par la boulangère et pianiste de concert Navah Perlman Frost présentent un glaçage floral élaboré, sa signature. (Crédit : autorisation : Frosted by Navah/via JTA)

Les gâteaux de Mme Frost sont ornés de décorations botaniques si réalistes que l’on jurerait voir des fleurs fraîches. Elle est surtout connue pour ses « bouquets » de cupcakes – des bouquets de cupcakes recouverts de fleurs en crème au beurre richement colorées, présentés comme de somptueuses compositions florales.

Mais ce n’est pas tout : dans un clin d’œil, peut-être, à son diplôme d’histoire de l’art de l’université de Brown, Mme Frost se plaît également à recréer des œuvres d’art en crème au beurre. Récemment, elle a réalisé un gâteau Casa Azul, inspiré de la maison bleu cobalt de l’artiste Frieda Kahlo à Mexico. Son gâteau qui reproduit les peintures d’iris de Van Gogh est presque trop précieux pour être mangé.

Peut-être que son amour pour la décoration de gâteaux était une destinée – après tout, son nom de femme mariée est Frost. Sa fille, selon Frost, a inventé le nom de sa toute nouvelle entreprise de pâtisserie : Frosted by Navah. Au début, elle ne vendait ses gâteaux qu’à un groupe dévoué d’amis et de membres de sa famille. Mais le mot s’est répandu au-delà de ce petit noyau, et Instagram a encore intensifié les choses. Frost a ensuite créé un site web, et Frosted by Navah était opérationnel en décembre 2020, moins de huit mois après avoir commencé à cuisiner et à glacer régulièrement.

Une cliente, Ulrika Citron, a confié au New York Jewish Week que, pour fêter la remise des diplômes d’école de commerce de son fils et de sa petite amie, elle avait commandé deux gâteaux : l’un à la banane, l’autre une création chocolat-framboise sans produits laitiers. « Le gâteau que vous recevez est aussi beau que sur la photo », a-t-elle déclaré. « Vous obtenez ce que vous voyez sur Instagram ».

Si son « pivotement » – c’est ainsi qu’elle décrit son changement de carrière – peut sembler anormal, Mme Frost voit des points communs entre la pratique du piano et la décoration de gâteaux. Ces deux formes d’art nécessitent un travail manuel complexe ; jouer du piano pendant tant d’années a aiguisé la dextérité et le contrôle de ses mains, ce qui lui permet de réaliser des applications florales précises.

Et puis il y a l’interprétation qu’elle apporte à ces deux domaines. « Je peux jouer la même sonate de Beethoven dix fois, mais chaque fois, elle est légèrement différente de la fois précédente, car je ne suis pas une machine », dit-elle. « Quelque chose peut me venir à l’esprit, qui ne m’est pas venu les autres fois, où j’ai joué ce morceau. Il en va de même avec mes gâteaux. Je ne fais pas de copies conformes. Mon travail relève plus de l’art que de la science. Aucun de ces produits ne peut être cloné ».

Et tout comme Frost se réjouit de jouer devant un public réceptif en tant que musicienne, elle aime recevoir des retours positifs sur un gâteau qu’elle a confectionné. « C’est un sentiment similaire que de mettre quelque chose dans le monde qui rend quelqu’un heureux », dit-elle.

Comment ses parents ont-ils réagi à son changement de carrière ? « Mes parents pensent que c’est génial, dit-elle. « Ils me soutiennent beaucoup. Ce qui les a surpris dans ma carrière de boulangère, c’est le côté très décoratif qui n’était pas habituel pour moi jusqu’à ce moment-là. »

Le violoniste Itzhak Perlman (Crédit : capture d’écran YouTube)

Récemment, pour l’anniversaire de son père, elle lui a préparé un gâteau d’anniversaire spécial – et non, il n’avait pas la forme d’un violon. Les bonbons préférés de son père sont les Kit Kat, alors elle a préparé un magnifique gâteau floral avec une surprise à l’intérieur : Entre le gâteau et le glaçage, il y avait des barres Kit Kat.

Quand la pâtisserie prendra-t-elle fin et sa carrière musicale reprendra-t-elle ? « Je ne me produis plus », a déclaré Frost. « J’essaie de tout comprendre, de ne pas prendre de l’avance sur moi-même. Je passe un si bon moment qu’il est difficile de penser à abandonner cela. Mais on ne sait jamais ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...