Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

La France appelle Israël à cesser « sans délai » son opération à Rafah

"Une telle opération menace de provoquer une situation catastrophique pour les populations civiles de Gaza, déjà déplacées à de multiples reprises", selon la diplomatie française

Un homme regardant une épaisse fumée noire s'élever de l'incendie d'un bâtiment, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 mai 2024. (Crédit : AFP)
Un homme regardant une épaisse fumée noire s'élever de l'incendie d'un bâtiment, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 mai 2024. (Crédit : AFP)

La France appelle Israël à cesser « sans délai » son opération militaire à Rafah qui menace, selon elle, de créer une « situation catastrophique » pour la population de la bande de Gaza, a indiqué son ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur X dans la nuit de vendredi à samedi.

« Nous appelons les autorités israéliennes à cesser cette opération militaire sans délai et à reprendre la voie des négociations, seule voie possible pour conduire à la libération immédiate des otages et obtenir un cessez-le-feu durable », a indiqué le Quai d’Orsay à propos de la situation à Rafah.

« Une telle opération menace de provoquer une situation catastrophique pour les populations civiles de Gaza, déjà déplacées à de multiples reprises », poursuit le communiqué de la diplomatie française.

Afin de « vaincre » le Hamas, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu juge nécessaire une opération à Rafah, ville du sud de la bande de Gaza où se retranchent selon lui les derniers bataillons du groupe terroriste palestinien mais où s’entassent également 1,4 million de Palestiniens, la majorité déplacés par les violences.

Défiant les mises en garde internationales, l’armée israélienne mène depuis mardi des incursions dans l’est de Rafah, et a pris le contrôle du passage frontalier avec l’Égypte, verrouillant une porte d’entrée névralgique pour les convois d’aide humanitaire.

L’armée a indiqué vendredi poursuivre son « opération anti-terroriste de précision » dans certains secteurs de l’est de Rafah, et avoir « éliminé des cellules terroristes ».

Les États-Unis « observent avec préoccupation » l’opération militaire à Rafah, mais ne jugent pas qu’elle soit « majeure », a dit vendredi un porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby.

« La France appelle Israël à rouvrir immédiatement le point de passage de Rafah vers l’Egypte, qui est indispensable tant pour l’accès de l’aide humanitaire à la population civile que pour permettre aux personnes les plus vulnérables de quitter la bande de Gaza », a indiqué dans la nuit la diplomatie française.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.