La gymnaste israélienne médaillée d’or harcelée en ligne par des Russes indignés
Rechercher

La gymnaste israélienne médaillée d’or harcelée en ligne par des Russes indignés

Les comptes de Linoy Ashram font l'objet de torrents d’injures de la part d'utilisateurs affirmant que la Russe Dina Averina aurait dû l'emporter

L'Israélienne Linoy Ashram pose avec sa médaille d'or pendant la cérémonie de remise de médaille en gymnastique rythmique des Jeux olympiques 2020 de Tokyo, le 7 août 2021. (Crédit :  Lionel BONAVENTURE / AFP)
L'Israélienne Linoy Ashram pose avec sa médaille d'or pendant la cérémonie de remise de médaille en gymnastique rythmique des Jeux olympiques 2020 de Tokyo, le 7 août 2021. (Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP)

La championne olympique de gymnastique rythmique, l’israélienne Linoy Ashram, est la cible d’une vague de critiques et d’insultes de la part de fans pro-russes qui prétendent que la médaille d’or aurait dû être attribuée à la concurrente de leur pays, la triple championne du monde Dina Averina.

L’équipe olympique russe a exprimé son indignation parce qu’Ashram a remporté la médaille d’or malgré une erreur clé dans l’un de ses enchaînements – elle a laissé tomber son ruban – en battant Averina samedi par une courte marge de seulement 0,15 point.

Ashram, la première Israélienne à remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques, a publié dimanche une vidéo sur sa page Instagram, où on la voit avec ses coéquipiers célébrer l’instant de sa victoire avec émotion.

Le message a été inondé de milliers de réponses, dont beaucoup l’accusent d’être indigne de cette médaille et affirment qu’Averina aurait dû remporter la victoire. Certains des messages suggèrent que les juges ont délibérément sous-évalué le score d’Averina afin d’assurer la victoire d’Ashram. Cette victoire a mis fin à des décennies de domination de la Russie en gymnastique rythmique, et marque la première fois depuis 1996 que la Russie n’a pas remporté l’or en finale individuelle.

« Tu n’as pas honte de partager ça ? » a écrit un utilisateur russe dans un commentaire « liké » par plus de 600 autres. « Tout le monde sait que cette médaille ne t’appartient pas. »

La page Facebook d’Ashram a également été prise pour cible, avec des centaines de commentaires ajoutés en réponse à son dernier post, publié le 8 juillet, qui n’avait rien à voir avec les Jeux olympiques, sur lequel on peut voir la gymnaste en robe de soirée.

« Honte à Linoy Ashram et à son vol de médaille », a écrit un utilisateur.

« La voleuse dans toute sa splendeur », a posté un autre en russe, suscitant des contre-réponses de la part des fans russophones d’Ashram.

Dina Averina, de l’équipe olympique russe, attend son score définitif après son dernier enchaînement à la finale individuelle de gymnastique rythmique du concours multiple aux Jeux olympiques d’été de 2020, à Tokyo, Japon, le 7 août 2021. (Ashley Landis / AP)

Outre les remarques négatives, il y a également une vague de messages d’utilisateurs du monde entier félicitant Ashram et accusant les Russes d’être de mauvais perdants.

Ashram a également reçu le soutien de Nadia Comaneci, la gymnaste roumaine légendaire qui a été la première à marquer un dix parfait pour une épreuve.

« Linoy Ashram, félicitations. Tu as marqué l’histoire », a tweeté Comaneci samedi.

Cette vague d’activités semble avoir augmenté la popularité d’Ashram.

Le nombre d’abonnés au compte Instagram d’Ashram a plus que doublé depuis samedi, passant de 78 000 à plus de 160 000 dimanche matin.

Ashram, 22 ans, a mené les finales de gymnastique rythmique pour les trois premiers tours avec des performances presque sans faille et s’est accrochée malgré une erreur dans son dernier enchaînement, le ruban, pour gagner avec 107,800 points au total, seulement 0,150 devant Averina.

Averina aurait dû marquer au moins 24,15 points lors de son enchaînement au ruban pour gagner, mais malgré ce que les Russes considèrent comme une « excellente » performance, elle n’a marqué que 24 points et a terminé à la deuxième place.

Samedi, le président du Comité olympique russe, Stanislav Pozdnyakov, a demandé à la Fédération internationale de gymnastique de mener une enquête sur le jugement de la performance d’Ashram.

« Notre personnel et nos avocats ont déjà rédigé une demande et l’ont envoyée à la direction de la Fédération internationale de gymnastique », a écrit Pozdnyakov sur Instagram.

Les frustrations de la Russie en gymnastique rythmique se sont aggravées dimanche lorsque son équipe est arrivée deuxième dans l’épreuve du concours multiple par équipes, s’inclinant face à la Bulgarie.

Les discussions sur les réseaux sociaux ont été pleines d’allégations de complot visant à nuire au nombre de médailles de la Russie et certains députés y ont ajouté leurs propres théories.

L’entraîneur en chef Irina Viner-Usmanova a déclaré dimanche à l’agence de presse d’État RIA Novosti que « tout le monde savait parfaitement que cela devait arriver, qu’il fallait mettre un terme à l’hégémonie de la
Russie ».

Les détracteurs d’Ashram ont la mémoire courte : il s’avère que la Russe Dina Averina avait aussi laissé tomber son ruban au cours de sa routine, mais avait tout de même remporté la première place en 2018. Et la médaille d’argent avait été remportée par Ashram…

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...