La National Gallery of Art restitue un Picasso aux héritiers d’un banquier
Rechercher

La National Gallery of Art restitue un Picasso aux héritiers d’un banquier

Paul von Mendelssohn-Bartholdy a vendu le dessin pastel "Tête de femme" à perte en 1934 parce qu'il craignait que les nazis ne lui confisquent son bien

Le bâtiment est de la National Gallery of Art à Washington, DC, photographie depuis le bâtiment ouest. (Wikimedia Commons)
Le bâtiment est de la National Gallery of Art à Washington, DC, photographie depuis le bâtiment ouest. (Wikimedia Commons)

JTA — La National Gallery of Art de Washington restituera un dessin de Pablo Picasso aux héritiers d’un banquier allemand-juif qui avait vendu l’œuvre à perte parce qu’il craignait que les nazis ne lui confisquent son bien.

Paul von Mendelssohn-Bartholdy, un descendant du compositeur Felix Mendelssohn, a vendu l’œuvre de pastel intitulée « Tête de femme » en 1934, avec au moins 15 autres œuvres d’art majeures. Il est décédé en 1935.

En 1938, la banque familiale de Mendelssohn-Bartholdy, Bank Mendelssohn & Co., fondée en 1795, a été saisie par les nazis et a été transféré à un propriétaire non-juif.

« Tête de femme » a été vendu au marchand d’art Justin Thannhauser en 1934. La National Gallery of Art a reçu l’œuvre par une donation en 2001, selon le New York Times.

Le musée a déclaré qu’il avait décidé de trouver un accord avec les héritiers de Mendelssohn-Bartholdy pour « éviter le coût lourd d’une procédure », non pas parce qu’il estimait que les revendications des héritiers étaient valides, selon l’article.

Les héritiers de Mendelssohn-Bartholdy, dont son petit-neveu, l’universitaire allemand Julius Schoeps, ont également trouvé un accord en 2009 avec le musée Guggenheim et le musée d’Art moderne de New York sur deux Picasso que Mendelssohn-Bartholdy a vendus à Thannhauser. Ces œuvres d’art restent dans les collections des musées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...