La police ouvre une enquête criminelle dans l’affaire des sous-marins
Rechercher

La police ouvre une enquête criminelle dans l’affaire des sous-marins

Un ancien chef d’état major de la marine a été interrogé ; David Shimron, Mickey Ganor et Eliezer Marom devraient aussi être interrogés

L'INS Tekuma, sous-marin israélien, en mer. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
L'INS Tekuma, sous-marin israélien, en mer. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

La police est passée d’une enquête préliminaire à une enquête criminelle sur l’affaire dite des sous-marins, a annoncé mercredi la Deuxième chaîne.

Dans cette affaire, on soupçonne que David Shimron, l’avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, aurait agi pour le compte du constructeur allemand ThyssenKrupp, pour faire pression sur le ministère de la Défense et les convaincre d’acheter des navires de guerre – y compris de nouveaux sous-marins pour la marine israélienne ainsi que des navires destinés à protéger les champs de gaz naturel sous-marins d’Israël.

Le fait d’obtenir la signature du contrat, dont le montant s’élèverait à 6 milliards de shekels, lui aurait permis d’obtenir une commission conséquente, en dépit d’un possible conflit d’intérêts.

Une partie de l’accord pourrait également permettre à ThyssenKrupp de construire un chantier naval lucratif en Israël où la compagnie entretiendrait les navires.

Netanyahu n’est pas considéré comme un suspect dans cette affaire.

La décision a été prise d’ouvrir une enquête criminelle officielle après que la police a entendu ces derniers jours l’ancien commandant de la Marine israélienne, le général Ram Rothberg.

Le reportage de la Deuxième chaîne précise que Shimron, l’homme d’affaires Mickey Ganor et le général de division à la retraite Eliezer Marom devraient tous être interrogés dans le cadre de l’enquête sur cette affaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...