Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

La police résout le meurtre d’un résident de Petah Tikva poignardé 70 fois

Shalev Korostishevsky, 50 ans, a été retrouvé mort le mois dernier ; la police a désigné le suspect principal, qui aurait mis le feu au corps de la victime et à son appartement

Montage photos : Shalev Korostishevsky, 50 ans, et des officiers de police à l'extérieur de l'immeuble où Korostishevsky aurait été poignardé puis brûlé, à Petah Tikva. (Crédit : Police israélienne)
Montage photos : Shalev Korostishevsky, 50 ans, et des officiers de police à l'extérieur de l'immeuble où Korostishevsky aurait été poignardé puis brûlé, à Petah Tikva. (Crédit : Police israélienne)

La police a déclaré dimanche avoir résolu le meurtre d’un homme, tué à Petah Tikva le mois dernier, désignant le principal suspect comme un résident de Rishon Lezion.

Les procureurs ont déclaré qu’Osher Agasi, 23 ans, sera inculpé dans les prochains jours pour le meurtre de Shalev Korostishevsky, 50 ans.

La police a révélé des détails de l’enquête en cours lors d’une audience du tribunal dimanche, 24 jours après l’arrestation d’Agasi. L’enquêteur principal a qualifié le meurtre de « cruel » et « méprisable ».

Le 30 décembre, la police a été dépêchée dans un immeuble de Petah Tikva, où les résidents ont signalé plusieurs incendies suspects.

À leur arrivée, les agents ont remarqué qu’un incendie faisait rage près de l’entrée de l’immeuble, où le corps de Korostishevsky a été retrouvé enveloppé dans une couverture. L’appartement de la victime a également été incendié.

La police a réduit sa liste de suspects à Agasi, qui était une ancienne connaissance de Korostishevsky, après avoir examiné les images des caméras de sécurité du quartier, recueilli les témoignages des voisins et rassemblé les preuves médico-légales de la scène.

Osher Agasi. 23 ans, désigné comme le suspect principal dans l’affaire du meurtre de Shalev Korostishevsky, 50 ans, habitant de Petah Tikva, au tribunal, en janvier 2023. (Crédit : Twitter)

L’enquête de police a révélé qu’Agasi avait emprunté de l’argent à Korostishevsky lorsqu’ils vivaient dans le même immeuble. La police pense que Korostishevsky a réclamé son argent, ce qui aurait conduit Agasi à le confronter dans son appartement et à le tuer.

La police a déclaré que les actions d’Agasi, qui ont suivi, étaient inhabituellement cruelles.

Selon l’enquête, Agasi a poignardé Korostishevsky plus de 70 fois en l’espace de quatre heures. Il aurait ensuite demandé à des voisins des sacs-poubelle et de l’eau de Javel, pour tenter de nettoyer la scène. Réalisant qu’il ne pourrait pas le faire, il a mis le feu au corps de la victime et à son appartement pour dissimuler les preuves.

Selon l’inspecteur de police Viki Atia, Agasi a été aperçu avec son épouse dans un restaurant quelques heures après les faits. Sa femme a d’abord été arrêtée pour tentative d’obstruction à l’enquête, mais elle a été libérée peu après sous conditions restrictives.

Les images des caméras de sécurité montrant le suspect principal Osher Agasi, 23 ans, sur sa moto devant le domicile de la victime, Shalev Korostishevsky, 50 ans, qui a été poignardée 70 fois et incendiée le 30 décembre 2022, publiées par la police israélienne le 22 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)

La police a ensuite trouvé des traces du sang de Korostishevsky sur le casque de moto d’Agasi. Le téléphone portable de la victime a également été retrouvé en possession d’Agasi.

« Nous avons été choqués par ce meurtre », a déclaré Atia dans une vidéo publiée par la police israélienne. « Chaque meurtre est difficile, mais dans ce cas, il s’agit d’un meurtre particulièrement cruel qui a duré quatre heures, alors que le suspect quitte la scène à plusieurs reprises, puis revient. Tout simplement, dur et méprisable. »

Agasi a purgé une peine de prison pour incendie criminel dans le passé, selon des informations du site d’information Ynet. Le site a également indiqué que Korostishevsky avait déposé plusieurs plaintes contre Agasi avant leur rencontre fatale du 30 décembre. La police a déclaré qu’elle examinerait la manière dont ces plaintes ont été traitées et si davantage aurait pu être fait pour empêcher ce tragique événement.

L’inspecteur en chef de la police, Viki Atia, dans une vidéo publiée par la police le 22 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)

Agasi a nié les allégations portées contre lui. Son avocat commis d’office, Me Dima Bernstein, a déclaré que son client coopérait avec l’enquête.

« Nous avons bon espoir que dans les prochains jours, nous recevrons des conclusions objectives de la scène et que la situation sera clarifiée », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.