La situation n’a jamais été aussi encourageante, jugent les autorités sanitaires
Rechercher

La situation n’a jamais été aussi encourageante, jugent les autorités sanitaires

Les responsables estiment que si la trajectoire positive se poursuit, les Israéliens pourront fêter Pessah librement fin mars ; Gamzu confirme que "la pandémie est derrière nous"

Des Israéliens sont assis dans un café à Tel Aviv, le 2 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)
Des Israéliens sont assis dans un café à Tel Aviv, le 2 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

Des responsables de la santé ont exprimé jeudi leur optimisme quant à l’évolution de la pandémie de coronavirus en Israël, dans un contexte de baisse continue de la morbidité.

Des responsables cités par la Treizième chaîne de télévision ont déclaré que la situation était « la plus encourageante depuis le début de la pandémie » l’année dernière. Les responsables ont déclaré que si la trajectoire positive se poursuivait, les Israéliens pourront célébrer la fête de Pessah sans restrictions à la fin du mois de mars.

L’absence de pic de nouvelles infections après la violation des restrictions liées au coronavirus pendant la fête de Pourim il y a deux semaines et la levée des mesures de confinement ont contribué à cet optimisme.

Dans une interview accordée à la chaîne, l’ancien responsable national de la lutte contre le coronavirus, Ronni Gamzu, a déclaré qu’il était d’accord avec les commentaires du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Fox News cette semaine, selon lesquels « la pandémie de coronavirus est derrière nous ».

Le professeur Roni Gamzu, responsable de la lutte contre le coronavirus, lors d’une réunion avec le maire de Jérusalem, Moshe Lion, à l’hôtel de ville de Jérusalem, le 12 août 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Toutefois, Gamzu a prévenu qu’en tant que maladie sporadique, le virus ne pouvait pas être totalement éradiqué.

Gamzu s’est dit favorable à la réouverture de l’aéroport Ben Gurion, qui reste en grande partie fermé, et a appelé à la réouverture complète des écoles.

Il a également déclaré qu’il s’attendait à ce que les vaccins assurent une protection pendant plus d’un an et qu’il ne prévoyait pas de retour potentiel au confinement.

Plus tôt jeudi, le ministère de la Santé a indiqué que seuls 2,9 % des résultats des tests de dépistage du coronavirus rendus la veille étaient positifs, soit le chiffre le plus bas depuis le 13 décembre.

Plus de 5 millions d’Israéliens ont été vaccinés, dont près de 4 millions ont reçu les deux doses de l’inoculation Pfizer.

Un agent de santé israélien administre une dose du vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNtech dans un centre de santé Clalit, dans un gymnase de la ville de Hod Hasharon, au centre d’Israël, le 4 février 2021. (JACK GUEZ / AFP)

Selon le professeur Eran Segal de l’Institut Weizmann, 86 % des Israéliens âgés de 16 ans et plus ont été vaccinés contre la COVID-19 ou s’en sont remis.

Cela a entraîné une baisse constante des infections au cours des dernières semaines, malgré la prolifération des nouvelles souches mutées de coronavirus, plus infectieuses, et malgré la levée progressive des restrictions concernant le virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...