Rechercher

La start-up israélienne Theranica soulève un financement de 45 M de $ en Série C

La société israélienne, qui fabrique un patch numérique axé sur le traitement de la migraine, se prépare pour son expansion commerciale aux États-Unis

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

L'appareil Nerivio développé par Theranica Bioelectronics se porte sur le haut du bras pour stimuler la voie neurale du corps et lutter contre les douleurs de la migraine (Autorisation)
L'appareil Nerivio développé par Theranica Bioelectronics se porte sur le haut du bras pour stimuler la voie neurale du corps et lutter contre les douleurs de la migraine (Autorisation)

La start-up israélienne Theranica, qui développe un dispositif numérique qui traite les migraines aiguës, vient de soulever un nouvel investissement de 45 millions de dollars dans le cadre d’un financement de Série C en cours que l’entreprise prévoit de finaliser à l’automne.

Ce cycle d’investissement a été mené par New Rhein Healthcare Investors, une compagnie de capital-risque dont le siège est à Philadelphie et qui se concentre sur les technologies de santé, avec la participation d’aMoon, un fonds d’investissement israélien, de Lightspeed Venture Partners, de LionBird à Tel Aviv, de l’entreprise finlandaise Takoa Invest et de la Corundum Open Innovation.

La compagnie a fait savoir lundi dans un communiqué qu’en raison du fort intérêt porté par les investisseurs, elle avait décidé de prolonger son cycle de financement de Série C jusqu’au mois d’octobre.

Theranica prévoit d’utiliser ces fonds pour élargir ses activités commerciales aux États-Unis.

Fondée en 2015, cette start-up dont le siège se trouve à Netanya a développé le Nerivio, un appareil qui se porte sur l’avant-bras et qui utilise des impulsions contrôlées par un smartphone – un procédé appelé la neuromodulation électrique à distance (REN) – pour stimuler sans fil des nerfs précis du corps humain au début de la migraine. L’appareil, approuvé par la FDA, est actuellement mis à disposition aux États-Unis des adultes et des adolescents de plus de douze ans, sur ordonnance, dans le traitement des maux de tête et des migraines.

Il est aussi présenté à l’achat au sein de l’État juif sur prescription.

La migraine est une maladie neurologique commune qui affecterait 10 % de la population dans le monde entier. Parmi les traitements proposés, des médicaments qui calment la douleur comme le paracétamol et les médicaments anti-nauséeux, les triptans – qui causent des constrictions des vaisseaux sanguins et qui ne peuvent pas être utilisés par les personnes ayant des antécédents cardiovasculaires – et des médicaments préventifs comme les bêta-bloquants.

Au mois de janvier, Theranica avait diffusé les résultats prometteurs d’une étude à grande échelle, examinée par un comité de lecture, qui avait analysé plus de 23 000 traitements utilisant la REN comme traitement de la migraine, sans association avec un médicament. Elle a montré que dans 66,5 % des traitements, la REN avait été utilisée en elle-même pour soulager la douleur.

Une analyse qui a « renforcé l’idée que la REN représente une option de traitement sûre, efficace et stable pour le traitement de la migraine, qu’elle intervienne seule ou associée à un autre type de thérapie. Ce qui en fait un outil très important dans le traitement de la migraine », commente Jessica Ailani, médecin, directrice du Centre MedStar de lutte contre la migraine de Georgetown et professeure en neurologie clinique à son Département de neurologie, qui a également été la principale autrice de l’étude.

L’analyse avait suivi un essai clinique qui avait, lui aussi, démontré l’efficacité forte du procédé.

Le Nerivio a été classé dans le Game Changers de CB Insights en 2020 – où l’entreprise américaine identifie « les entreprises en forte croissante qui ouvrent de nouvelles voies pour résoudre des problèmes complexes ».

Le docteur Shimon Eckhouse, président et cofondateur de Theranica, a expliqué que l’entreprise « a été encouragée par les réactions sidérantes que nous avons reçues de de la part des dizaines de milliers de malades qui utilisent d’ores et déjà Nerivio et nous sommes déterminés à faire de Nerivio une thérapie de première ligne ».

Eckhouse est l’une des toutes premières entreprises israéliennes dans le secteur de la médecine qui a aidé à fonder environ deux dizaines de start-ups israéliennes, notamment Syneron Medical, dont les activités se concentrent sur les interventions de chirurgie esthétique, Lumenis, spécialisée dans le laser et Real View Imaging, développeur d’un système d’écran holographique et d’une interface en 3D.

Eckhouse a estimé que « les données cliniques excellentes de Theranica et les retours positifs des patients et des fournisseurs, combinés à notre position forte au niveau financier, vont nous permettre de présenter nos solutions à des millions de patients aux États-Unis et dans le monde », notant que « plus de la moitié des 40 millions d’Américains qui vivent avec la migraine ne sont pas satisfaits de leur traitement actuel », reprenant les pourcentages révélés dans une enquête réalisée au mois de mai 2021 par la National Headache Foundation.

« Malgré plusieurs décennies de nouveaux médicaments, des millions d’individus souffrent encore de migraines fréquentes et handicapantes », a commenté pour sa part Alon Ironi, directeur-général de Theranica, dans un communiqué émis par la start-up.

Ironi a déclaré qu’au fil des années, la firme avait travaillé pour garantir que les patients pourraient tirer des bénéfices significatifs de l’utilisation du Nerivio, que les médecins « étaient confiants » lorsqu’ils prescrivent le Nerivio pour calmer les migraines, ajoutant que les compagnies d’assurance avaient parfaitement compris l’importance de pouvoir ouvrir l’accès au dispositif.

« Forts de ces éléments, nous avions besoin du financement adéquat pour pouvoir libérer tout le potentiel du Nerivio aux États-Unis », a précisé Ironi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...