La vice-Première ministre suédoise démissionne en pleine crise du parti
Rechercher

La vice-Première ministre suédoise démissionne en pleine crise du parti

Asa Romson a quitté son poste au Parti de l'environnement - les Verts après avoir qualifié les attentats du 11 septembre d' "accidents"

Asa Romson à la télévision suédoise, le 19 avril 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube/SVT)
Asa Romson à la télévision suédoise, le 19 avril 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube/SVT)

La vice-Première ministre suédoise, Asa Romson, a démissionné de son poste de co-leader du Parti de l’environnement – les Verts suite à une série de scandales au sein du parti, notamment la déchéance d’un ministre qui a comparé Israël à l’Allemagne nazie.

Romson, qui était ministre de l’Environnement, s’était retrouvée le mois dernier au centre de l’attention pour avoir qualifié les attaques terroristes du 11 septembre 2001 d’accidents.

Selon le site d’informations suédois TheLocal, Romson et l’autre co-leader du parti, Gustav Fridolin, ont subi une pression croissante pour apporter du sang neuf à la tête du parti, compte tenu de la série de scandales et de leur popularité en chute libre.

Fridolin devrait rester en tant que co-président du parti.

Romson a effectué ses commentaires à propos du 11 septembre alors qu’elle parlait de son collègue de parti, Mehmet Kaplan, qui, quelques jours plus tôt avait démissionné après qu’il ait été révélé qu’il avait comparé Israël aux nazis en 2009.

« Il a été président de Sveriges Unga Muslimer (Jeunes Musulmans de Suède) dans des situations difficiles comme les accidents du 11 septembre et autres, » a déclaré Romson au présentateur de la chaîne publique SVT louant les qualités de Kaplan, selon TheLocal.

Elle a précisé plus tard que malgré, sa référence aux « accidents », elle était consciente que les attaques du 11 septembre étaient des attentats terroristes.

En 2015, Romson avait déjà été critiquée pour avoir qualifié la crise des migrants, « le nouvel Auschwitz ».

Les critiques, y compris des dirigeants juifs, avaient déclaré que cette comparaison du camp d’extermination nazi était erronée et offensive. Environ 1,1 million de personnes, principalement des Juifs, ont été tués à Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale.

Romson a présenté ses excuses dans un tweet, en disant : « J’ai eu tort de faire la comparaison avec Auschwitz ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...