Rechercher

La visite de Biden en Israël et en Arabie saoudite reportée au mois de juillet

Un responsable américain a déclaré que la Maison Blanche avait besoin de plus de temps pour planifier ce voyage qui comprendra plusieurs étapes

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le Président américain Joe Biden débarque d'Air Force One à son arrivée à la base aérienne de Dover, dans le Delaware, le 2 juin 2022. (Crédit: Mandel Ngan/AFP)
Le Président américain Joe Biden débarque d'Air Force One à son arrivée à la base aérienne de Dover, dans le Delaware, le 2 juin 2022. (Crédit: Mandel Ngan/AFP)

Le voyage prévu du président américain Joe Biden en Israël et en Arabie saoudite a été repoussé au mois de juillet, ont confirmé deux responsables américains et israéliens au Times of Israel samedi.

Le responsable américain a déclaré qu’il y avait des problèmes de calendrier et que l’administration Biden avait besoin de plus de temps pour planifier ce voyage qui comprendra des visites dans plusieurs pays. Les dates de juillet n’ont pas été confirmées, car la Maison Blanche attend toujours la réponse des différents pays hôtes, a précisé le responsable.

Le responsable américain a ajouté que le retard n’avait rien à voir avec la situation politique israélienne et que le statut de la fragile coalition du Premier ministre Naftali Bennett n’était pas un facteur déterminant des plans du président.

Le plan initial prévoyait que Biden se rende en Israël pendant deux ou trois jours au cours de la semaine du 19 juin, qu’il poursuive sa visite en Arabie saoudite pendant un jour ou deux avant de participer au sommet du G7 en Allemagne le 26 juin, a indiqué le responsable israélien.

Ils ont ajouté que la Maison Blanche était encore en train de débattre de certains aspects du voyage, en particulier la partie à Riyad, qui présente des sensibilités politiques supplémentaires, car Biden a déclaré pendant la campagne présidentielle qu’il traiterait le royaume comme un État « paria » à la suite du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Peu après son entrée en fonction, Biden a publié le rapport des services de renseignement indiquant que le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman avait autorisé le meurtre de Khashoggi.

Biden a également réduit son soutien à la campagne aérienne menée par l’Arabie saoudite au Yémen, en raison de l’indignation suscitée par les pertes civiles.

NBC News, qui a été le premier à signaler ce report, a déclaré que l’administration Biden était en train d’élaborer des plans pour organiser un sommet en juillet avec les membres du Conseil de coopération du Golfe, composé de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Bahreïn, du Koweït, d’Oman et du Qatar.

« Nous travaillons pour confirmer les dates. Lorsque nous aurons quelque chose à annoncer, nous le ferons », aurait déclaré un responsable à la chaîne.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman s’exprimant lors du sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à Riyad, en Arabie saoudite, le 14 décembre 2021. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP)

Les informations de NBC ont été publiées alors que Biden a déclaré vendredi que son prochain voyage en Israël n’avait pas été finalisé, tout en confirmant qu’il pourrait également visiter l’Arabie saoudite pendant son séjour dans la région. L’administration cherche à consolider ses alliances au Moyen-Orient et à faire pression sur Riyad pour qu’il augmente sa production de pétrole dans un contexte de flambée des prix de l’énergie dans le monde.

Les spéculations sur ce prochain voyage au Moyen-Orient se sont intensifiées ces derniers jours, certaines sources établissant un lien entre ce voyage et les négociations menées sous l’égide des États-Unis entre l’Égypte et l’Arabie saoudite, qui pourraient inclure des mesures de normalisation avec Israël.

« Je ne suis pas sûr de m’y rendre », a répondu Biden lorsqu’on lui a demandé, lors d’une conférence de presse sur l’économie, s’il se rendrait en Arabie saoudite.

Biden a déclaré au Premier ministre Naftali Bennett, lors de leur conversation téléphonique fin avril, qu’il prévoyait de se rendre en Israël dans les mois à venir, mais aucune date officielle n’avait été annoncée.

Un responsable israélien a déclaré au Times of Israel la semaine dernière que le voyage aura probablement lieu la semaine du 19 juin et comprendra une visite du président à Jérusalem-Est. Un responsable américain a déclaré que Biden se rendrait également en Cisjordanie et rencontrerait le dirigeant de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...