L’académie de Limoges et le mémorial de la Shoah renforcent leur partenariat
Rechercher

L’académie de Limoges et le mémorial de la Shoah renforcent leur partenariat

Le mémorial de la Shoah travaille main dans la main avec le Centre de mémoire d'Oradour sur Glane

Mur des Justes au Mémorial de la Shoah à Paris. Illustration. (Crédit : Guilhem Vellut/CC-BY SA 2.0)
Mur des Justes au Mémorial de la Shoah à Paris. Illustration. (Crédit : Guilhem Vellut/CC-BY SA 2.0)

L’activité hors les murs du mémorial de la Shoah de Paris se déroule en coopération avec des équipes pédagogiques de toute la France.

La semaine dernière, afin de renforcer un de ces partenariats, « la rectrice Christine Gavini-Chevet et Jacques Fredj, directeur du mémorial de la Shoah, ont signé une convention de partenariat entre l’académie de Limoges et le mémorial de la Shoah, lieu de mémoire, centre de documentation et de formation situé à Paris, » rapporte Le Populaire.

Les activités du mémorial y sont coordonnées avec le Centre de mémoire d’Oradour sur Glane.

Le mémorial de la Shoah organise en effet plusieurs activités pédagogiques, notamment des visites des camps d’extermination et des ateliers dans les écoles, collèges et lycées.

Pour aborder la Shoah avec les plus jeunes, la pédagogie du mémorial consiste à choisir un thème de la grande Histoire.

Dans une série d’ateliers, il propose des thèmes aussi variés que « Musique en résistance » où il est question du monde yiddish, de la musique klezmer d’avant-guerre et de l’arrivée au pouvoir de Hitler, ou « L’enfant aux deux noms ». Dans cet atelier, des élèves de CM1-CM2 « à travers le témoignage d’un enfant caché (…), découvrent les différentes étapes de l’exclusion des Juifs en France sous l’Occupation. Cette période est reconstituée à l’aide de chansons yiddish, de documents d’archives de photographies de
famille ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...