L’ADL demande à Trump : trouvez autre chose que l’ ‘Amérique d’abord’
Rechercher

L’ADL demande à Trump : trouvez autre chose que l’ ‘Amérique d’abord’

L'organisation juive américaine a rappelé au candidat républicain que cette expression est étroitement associée à l'antisémitisme de la Seconde Guerre mondiale et aux idéaux nazis

Des critiques de mode ont conseillé à Trump de porter des costumes plus ajustés. (Crédit photo: Scott Olson / Getty Images / AFP)
Des critiques de mode ont conseillé à Trump de porter des costumes plus ajustés. (Crédit photo: Scott Olson / Getty Images / AFP)

La Ligue Anti-Diffamation (ADL) a appelé Donald Trump à abandonner son slogan l' »Amérique d’abord », notant la ressemblance de ce dernier avec les slogans antisémites de la période de la Deuxième guerre mondiale.

« Les tendances antisémites et racistes qui caractérisaient le mouvement « l’Amérique d’abord » – y compris l’hypothèse selon laquelle les Juifs qui s’opposaient au mouvement avaient un agenda caché et n’agissaient pas dans le meilleur intérêt de l’Amérique – ne sont heureusement pas une préoccupation majeure aujourd’hui », a déclaré l’ADL dans une déclaration le 28 avril dernier.

Trump, magnat de l’immobilier et principal candidat à l’investiture présidentielle républicaine, a dévoilé sa politique étrangère lors d’un discours prononcé le 27 avril à Washington et a annoncé que l' »Amérique d’abord sera le thème majeur et principal de mon administration. »

Il a faisait référence à une politique qui ne tenterait pas d’exporter la démocratie, qui éviterait les guerres à l’étranger et qui demanderait aux alliés de payer pour la défense de l’Amérique ou de faire cavalier seul.

La déclaration de l’ADL a souligné les tendances antisémites et pro-nazies du premier leader du mouvement l’Amérique d’abord, l’aviateur Charles Lindbergh.

« Pour beaucoup d’Américains, l’expression l »Amérique d’abord’ sera toujours associée et entachée par cette histoire », a déclaré le directeur de l’ADL, Jonathan Greenblatt, dans la déclaration.

« Dans une atmosphère politique qui a déjà suscité un débat national sur la civilité et la tolérance, le choix d’un appel à l’action historiquement associée à l’incivilité et à l’intolérance semble mal avisé. »

L’ADL a critiqué Trump pour sa rhétorique de campagne, y compris pour ses appels contre les musulmans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...