L’administration Trump continuera de consulter Israël sur le cessez-le-feu en Syrie
Rechercher

L’administration Trump continuera de consulter Israël sur le cessez-le-feu en Syrie

La Maison Blanche indique que les Etats-Unis veulent eux aussi empêcher l’Iran de s’établir militairement dans le sud de la Syrie déchiré par la guerre

Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, pendant un point presse, le 17 juillet 2017. (Crédit : Olivier Douliery/AFP)
Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, pendant un point presse, le 17 juillet 2017. (Crédit : Olivier Douliery/AFP)

WASHINGTON – L’administration Trump partage avec Israël l’objectif de maintenir l’Iran en dehors du sud de la Syrie, a annoncé lundi le porte-parole de la Maison Blanche, et continuera à consulter Israël sur le cessez-le-feu syrien.

Le gouvernement israélien s’est opposé à l’accord de cessez-le-feu négocié par les Etats-Unis et la Russie.

« Nous avons un intérêt partagé avec Israël : garantir que l’Iran ne gagne pas de bastion, militairement parlant, dans le sud de la Syrie », a déclaré Sean Spicer pendant une conférence de presse.

« Alors, pendant que nous poursuivons ces discussions, nous voulons évidemment avoir un cessez-le-feu productif, mais nous voulons aussi garantir que [n’empêchons] pas l’un de nos autres objectifs, qui reste évidemment que l’Iran ne gagne pas de bastion dans le sud de la Syrie, a-t-il dit. Nous devons donc continuer à discuter avec le Premier ministre [benjamin] Netanyahu de ces préoccupations, mais je pense qu’il existe ici un objectif partagé. »

Netanyahu a indiqué ce week-end qu’il s’opposait à l’accord de cessez-le-feu dans le sud ouest de la Syrie, près de la frontière du plateau du Golan, conclu par les Etats-Unis et la Russie.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé que les préoccupations d’Israël avaient été « prises en considération ».

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...