Rechercher

Lapid : il y aura du temps pour revenir sur l’accord du mur Occidental plus tard

L'arrangement, baptisé "Un mur pour un peuple" avait été négocié entre Israël et les dirigeants de la diaspora pendant plus de trois ans sous le gouvernement de Benjamin Netanyahu

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid prend la parole lors d'une réunion de la faction Yesh Atid à la Knesset, le 8 novembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid prend la parole lors d'une réunion de la faction Yesh Atid à la Knesset, le 8 novembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a semblé soutenir lundi la décision du gouvernement de suspendre les négociations portant sur un accord de compromis qui créerait une zone de prière mixte permanente au mur Occidental, avec des représentants des courants non-orthodoxes du judaïsme partageant un rôle officiel de supervision.

M. Lapid affirme ainsi qu’il sera possible de poursuivre cet arrangement à un autre moment.

L’arrangement, baptisé « Un mur pour un peuple » avait été négocié entre Israël et les dirigeants de la diaspora pendant plus de trois ans sous le gouvernement de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, avant que ce dernier ne le gèle sous la pression de ses fidèles alliés ultra-orthodoxes.

« Je soutiens l’arrangement, mais nous ne pouvons pas tout faire en même temps », a déclaré Lapid lors d’une réunion de sa faction centriste Yesh Atid.

« Nous avons quatre ans et nous ferons avancer beaucoup de choses pendant cette période, » a-t-il ajouté.

D’autres membres de la coalition ont promis dimanche de lutter contre la décision du Premier ministre Naftali Bennett et du ministre des Affaires religieuses Matan Kahana, selon un article du Times of Israel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...