L’armée a détruit un mémorial dédié à un terroriste de Jénine
Rechercher

L’armée a détruit un mémorial dédié à un terroriste de Jénine

Khaled Nazzal est responsable de la mort de 22 écoliers israéliens en 1974

Monument d'hommage au 'martyr' Khaled Nazzal sur une place qui porte son nom, à Jénine, en juin 2017. Nazzal a orchestré, entre autres attentats, le massacre de Maalot en 1074, pendant lequel des terroristes palestiniens ont assassiné 22 écoliers et quatre adultes. (Crédit : Palestinian Media Watch)
Monument d'hommage au 'martyr' Khaled Nazzal sur une place qui porte son nom, à Jénine, en juin 2017. Nazzal a orchestré, entre autres attentats, le massacre de Maalot en 1074, pendant lequel des terroristes palestiniens ont assassiné 22 écoliers et quatre adultes. (Crédit : Palestinian Media Watch)

Des bulldozers israéliens ont détruit vendredi en Cisjordanie un monument érigé en mémoire d’un Palestinien auteur d’un attentat contre des enfants israéliens, provoquant des heurts dans lesquels six Palestiniens ont été blessés, ont indiqué l’armée et un responsable local.

Un mémorial pour Khaled Nazzal, un terroriste palestinien qui avait orchestré un attentat ayant tué 22 écoliers israéliens et quatre adultes en 1974, a récemment été érigé par la municipalité de Jénine.

Cette décision avait déclenché une vive réponse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui avait accusé le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, de mentir quand il disait vouloir la paix, et d’ « empoisonner » les esprits des jeunes Palestiniens.

Israël aurait prévenu l’AP que si le monument pour Nazzal n’était pas enlevé, l’armée entrerait à Jénine pour le faire.

Suite à cet ultimatum, le monument avait été brièvement enlevé, mais réinstallé ensuite, dans le cadre d’un accord entre le Fatah d’Abbas et le maire de Jénine.

Vendredi avant l’aube, des bulldozers et des soldats sont entrés dans cette ville située dans le nord de la Cisjordanie.

« Les forces ont enlevé un mémorial érigé en mémoire du terroriste Khaled Nazzal », a déclaré une porte-parole de l’armée israélienne.

Des affrontements ont éclaté peu après, dans lesquels six personnes ont été blessées, a déclaré à l’AFP Mohammed Abou Ghali, maire de Jénine. Un jeune homme se trouvait dans un état grave après avoir été touché à la poitrine, a-t-il précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...