Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Tsahal : 100 sites terroristes du Hamas détruits et 10 tunnels découverts à Rafah

Des officiels américains auraient discuté indirectement avec l'Iran à Oman ; Un pétrolier a été frappé par un missile en mer Rouge

  • Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des troupes de la 460ème brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération à la périphérie de Jabaliya, au nord de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de la 460ème brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération à la périphérie de Jabaliya, au nord de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des Palestiniens inspectant les dégâts causés par une frappe aérienne israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 18 mai 2024. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)
    Des Palestiniens inspectant les dégâts causés par une frappe aérienne israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 18 mai 2024. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)
  • L'ancien leader du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn (au centre) rejoignant des partisans pro-palestiniens et anti- Israël se préparant à défiler dans le centre de Londres, le 18 mai 2024. (Crédit : Benjamin Cremel/AFP)
    L'ancien leader du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn (au centre) rejoignant des partisans pro-palestiniens et anti- Israël se préparant à défiler dans le centre de Londres, le 18 mai 2024. (Crédit : Benjamin Cremel/AFP)
  • Des militants pro-palestiniens manifestant contre Israël, à Banda Aceh, en Indonésie, le 18 mai 2024. (Crédit : Chaideer Mahyuddin/AFP)
    Des militants pro-palestiniens manifestant contre Israël, à Banda Aceh, en Indonésie, le 18 mai 2024. (Crédit : Chaideer Mahyuddin/AFP)

800 000 personnes ont fui les combats à Rafah – UNRWA

L’Unrwa, agence controversée de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, a estimé samedi que 800 000 personnes avaient fui les combats à Rafah, depuis le 6 mai et le début d’opérations au sol israéliennes dans cette localité de la lisière sud de la bande de Gaza.

A Rafah, « 800,000 personnes (…) ont été forcées de fuir depuis que les forces israéliennes ont entamé l’opération militaire dans la zone le 6 mai », indique sur X Philippe Lazzarini, patron de l’Unrwa.

« En réponse aux ordre d’évacuation demandant aux gens de fuir vers les soi-disant zones sûres, elles sont principalement allées dans les zones du centre (de la bande de Gaza) et à Khan Younès (sud, ndlr) y compris dans des bâtiments détruits », ajoute-t-il.

Une roquette tombe en mer à proximité d’Ashkelon après avoir déclenché des sirènes dans la ville

Une roquette a été lancée depuis le centre de la bande de Gaza sur la ville côtière d’Ashkelon, il y a peu, indique l’armée israélienne.

Selon Tsahal, la roquette est tombée dans la mer non loin d’Ashkelon, sans faire de dégâts ni de blessés.

Des sirènes ont retenti dans la ville.

Images de soldats tuant 2 terroristes palestiniens à Jabaliya, dans Gaza – Tsahal

Des images de drone diffusées par l’armée israélienne montrent des soldats de la brigade des parachutistes tuant deux terroristes palestiniens sur un toit dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya.

Selon Tsahal l’armée, les parachutistes ont tué des dizaines de terroristes au cours d’affrontements acharnés au « cœur de Jabaliya », dans des quartiers où l’armée n’opérait pas auparavant.

Tsahal affirme que les deux terroristes armés que l’on voit dans la vidéo ont d’abord engagé une fusillade avec les soldats à l’intérieur du bâtiment, avant de s’enfuir sur le toit de l’immeuble. Les parachutistes ont encerclé le bâtiment et tué les deux terroristes.

Attention : Images violentes

La vidéo montre un tireur ouvrant le feu depuis le toit, avant d’être touché par les tirs des parachutistes. Le deuxième terroriste prend ensuite le fusil d’assaut du premier terroriste et ouvre le feu, avant d’être également touché.

Aucun soldat n’a été blessé dans cette opération, indique l’armée.

Les combats à Jabaliya ont été décrits par les officiers comme étant parmi les plus intenses de la guerre en cours.

Tsahal demande aux Palestiniens des quartiers côtiers du nord de la bande de Gaza d’évacuer

L’armée israélienne appelle les Palestiniens des autres quartiers du nord de la bande de Gaza à évacuer la zone, alors qu’elle poursuit son opération contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Jabaliya.

Le lieutenant-colonel Avichay Adraee, porte-parole de Tsahal en langue arabe, publie une liste des nouvelles zones à évacuer en même temps que l’annonce.

Le week-end dernier, l’armée a émis un avertissement d’évacuation pour Jabaliya, avant de pénétrer dans la zone. Elle a depuis élargi la zone d’évacuation à deux reprises, et la dernière annonce inclut les zones d’al-Atatra et d’al-Karama sur la côte.

Les civils palestiniens sont invités à se rendre dans des abris à l’ouest de la ville de Gaza.

L’opération de Tsahal contre le Hamas à Jabaliya a été lancée après avoir identifié des agents terroristes qui s’y regroupaient.

Les familles d’otages se joignent à des diplomates et à des artistes pour obtenir le soutien de la communauté internationale

Des parents d'Israéliens pris en otage par des terroristes du Hamas à Gaza tenant une conférence de presse, à Tel Aviv, le 18 mai 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des parents d'Israéliens pris en otage par des terroristes du Hamas à Gaza tenant une conférence de presse, à Tel Aviv, le 18 mai 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Des membres des familles des otages sont à la tête d’un grand rassemblement ce soir sur la Place des Otages de Tel Aviv, exhortant la communauté internationale à soutenir et à œuvrer pour la libération des 125 captifs détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

Alors que l’impasse des pourparlers entre Israël et le Hamas réduit les espoirs d’un accord dans un avenir proche, le Forum des familles des otages et disparus a organisé ce rassemblement pour toucher le monde entier, en soulignant que les otages qui restent dans la bande de Gaza ne sont pas seulement originaires d’Israël, mais qu’ils ont la citoyenneté de 24 différents pays.

Les discours des familles d’otages mettront en avant ceux qui possèdent une citoyenneté étrangère, notamment le citoyen américain Jonathan Dekel-Chen, dont le fils Sagui Dekel-Chen est otage ; l’israélo-argentin Itzik Horn, dont les fils Eitan et Yaïr Horn sont retenus en captivité ; Ayala Yahalomi, sœur de l’otage franco-israélien Ohad Yahalomi et le russo-israélien Evgeny Kozlov, dont le fils Andrey Kozlov est otage.

De hauts diplomates américains, britanniques et allemands s’adresseront également à la foule.

L’ambassadeur américain Jack Lew, l’ambassadeur britannique Simon Walters, l’ambassadeur allemand Steffen Seibert et l’ambassadeur autrichien Nikolaus Lutterotti devraient prendre la parole.

L’écran de la scène diffusera des messages vidéo préenregistrés de l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et de l’animateur de talk-show Dr. Phil, qui a récemment interviewé des familles d’otages en Israël ainsi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Des concerts seront également organisés à l’occasion de ce rassemblement. Parmi les vedettes de l’Eurovision, citons Netta Barzilaï, qui a remporté le concours en 2018, et Eden Golan, qui interprétera « October Rain », la version originale de la chanson officielle de l’Eurovision « Hurricane », dont plusieurs couplets ont été supprimés par les organisateurs parce qu’ils faisaient référence à l’assaut barbare et sadique du 7 octobre perpétré par le Hamas. L’auteure-compositrice-interprète israélienne Noga Erez et la chanteuse américaine Montana Tucker se produiront également devant le public.

En début de semaine, jeudi, le Conseil de sécurité des Nations unies a tenu sa première réunion consacrée exclusivement à la question des otages, écoutant les témoignages des familles d’otages et appelant à la libération de ceux qui restent captifs à Gaza par le biais de trois résolutions successives.

Tsahal frappe des sites du Hezbollah au sud-Liban ; les attaques de drones et de roquettes dans le nord de la journée n’ont pas fait de blessés

Les avions de combat israéliens ont frappé de nouveaux bâtiments et infrastructures du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah à Ayta ash-Shab, Odaisseh, Aitaroun et Ramyeh dans le sud du Liban plus tôt aujourd’hui, selon l’armée israélienne.

Tsahal indique également qu’un drone chargé d’explosifs, lancé depuis le Liban, a frappé une zone proche de la communauté frontalière d’Yiftah, sans faire de blessés.

D’autres incidents concernant des sirènes avertissant de l’arrivée de drones se sont terminés sans dégâts ni blessés, ajoute l’armée.

Plusieurs roquettes ont également été tirées du Liban sur le nord d’Israël aujourd’hui, sans faire de blessés, selon Tsahal.

Le Hezbollah a revendiqué 10 attaques de roquettes, de missiles et de drones à la frontière aujourd’hui.

Groupe de familles d’otages : Le sang des captifs est sur les mains de Netanyahu

Un groupe de parents d’otages détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza a fait une déclaration publique exigeant un accord immédiat pour libérer ceux qui sont encore en vie après que les corps de trois captifs ont été rapatriés de Gaza par des soldats la veille.

« Nous disons au cabinet de guerre : nous devons immédiatement sauver tous les otages qui sont encore en vie, ramener les morts pour qu’ils soient enterrés en Israël. Le moyen d’y parvenir est de conclure un accord », déclare Yehudit Cohen, dont le fils Nimrod est retenu en otage à Gaza.

Einav Mozes, belle-fille de l’otage Gadi Mozes, affirme que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a délibérément saboté les négociations en vue d’un accord sur la libération des otages, et que son gouvernement « a abandonné les otages ».

« Le sang des personnes enlevées est sur les mains de Netanyahu et de ceux qui coopèrent avec lui », dit-elle.

Les familles affirment que l’opération en cours dans la ville de Rafah, au sud de Gaza, signifie que le gouvernement a abandonné les otages encore en vie.

Rehovot : Des manifestants demandent la démission du gouvernement et la conclusion d’un accord pour les otages

Des manifestants demandant la démission du gouvernement et un accord immédiat pour libérer les otages détenus dans la bande de Gaza, à Rehovot, le 18 mai 2024. (Crédit : Mouvement de protestation pour la démocratie/Meïr Conforti)
Des manifestants demandant la démission du gouvernement et un accord immédiat pour libérer les otages détenus dans la bande de Gaza, à Rehovot, le 18 mai 2024. (Crédit : Mouvement de protestation pour la démocratie/Meïr Conforti)

Des manifestants se rassemblent devant l’Institut Weizman à Rehovot, appelant à la démission du gouvernement et à un accord immédiat pour le retour des otages détenus dans la bande de Gaza.

Les familles des otages retenus à Gaza se rassembleront pour la manifestation principale à Tel Aviv plus tard dans la nuit, avec une liste de haut niveau d’orateurs et de musiciens internationaux pour exiger la libération des 125 otages toujours retenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas depuis le 7 octobre, qui ont la citoyenneté de 24 différents pays.

Tsahal : 100 sites terroristes du Hamas détruits et 10 tunnels découverts à Rafah

Des troupes de la 401e brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération dans l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de la 401e brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération dans l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne fournit des mises à jour sur les combats contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, où la 162e division opère.

La 401e brigade brigade du Corps Blindé Mécanisé de la division a effectué des raids sur des sites dans la zone, où les terroristes armés du Hamas ont ouvert le feu, selon Tsahal.

Les forces blindées ont tué plus de 50 terroristes dans la région et démoli une centaine de sites, y compris des lance-roquettes, selon l’armée. Les troupes ont également localisé plus de 10 tunnels.

Pendant ce temps, la Brigade Givati du Corps d’Infanterie, qui opère dans la même zone, a tué plus de 80 terroristes, selon Tsahal. Les troupes de Givati ont également localisé des réseaux de tunnels dans l’est de Rafah, ajoute l’armée.

10 roquettes tirées depuis le nord de Gaza ; 5 interceptées

Une dizaine de roquettes ont été lancées depuis le nord de la bande de Gaza sur la région d’Ashkelon, indiqaue l’armée israélienne.

Tsahal précise que cinq roquettes ont été interceptées et que les autres ont frappé des zones ouvertes.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé.

Des sites du Hezbollah ciblés après des tirs de roquettes sur le nord d’Israël

Des avions de combat israéliens ont frappé un lance-roquettes et des bâtiments utilisés par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans les régions de Kounine et de Khiam, au sud du Liban, cette nuit, selon l’armée israélienne.

Tsahal a également bombardé des zones près de Hanine avec de l’artillerie pour « éliminer les menaces ».

Ce matin, deux projectiles ont été tirés en direction de la base militaire de Biranit, à la frontière du Liban.

L’armée affirme qu’il n’y a pas eu de blessés ni de dégâts dans cette attaque.

Le Hamas annonce un bilan de plus de 35 380 morts à Gaza

Du personnel soignant, à l'hôpital européen de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 mai 2024. (Crédit : AFP)
Du personnel soignant, à l'hôpital européen de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 mai 2024. (Crédit : AFP)

Au moins 35 386 Palestiniens auraient été tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Seuls quelque 24 000 décès ont été identifiés dans les hôpitaux.

Israël dit avoir éliminé 15 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

280 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’assaut barbare et sadique du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Tsahal détruit un site de fabrication de roquettes à longue portée dans le nord de Gaza

Des troupes de la 460ème brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération à la périphérie de Jabaliya, au nord de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de la 460ème brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération à la périphérie de Jabaliya, au nord de Gaza, sur une image publiée le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes de la 460e brigade du Corps Blindé Mécanisé opérant dans la périphérie de Jabaliya, au nord de Gaza, ont localisé et détruit un site de fabrication d’armes et de roquettes à longue portée, ainsi que d’autres équipements militaires, indique l’armée israélienne.

Tsahal publie des images du site et de certains équipements saisis par les troupes.

Des équipements et des roquettes à longue portée localisés dans une usine de fabrication d’armes à la périphérie de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, sur des images publiées le 18 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.