Israël en guerre - Jour 54

Rechercher

Otages présumés : Eitan et Yair Horn, deux frères originaires d’Argentine

Eitan était venu rendre visite à Yair, son aîné, au kibboutz Nir Oz à l'occasion de la fête de Simchat Torah, le 7 octobre

Les frères Eitan, à gauche, et Yair, pris en otage au kibboutz Nir Oz alors qu'ils se trouvaient dans la maison de Yair, lors de l'attaque terroriste des hommes du Hamas, le 7 octobre. (Autorisation)
Les frères Eitan, à gauche, et Yair, pris en otage au kibboutz Nir Oz alors qu'ils se trouvaient dans la maison de Yair, lors de l'attaque terroriste des hommes du Hamas, le 7 octobre. (Autorisation)

Eitan et Yair Horn, deux frères, ont été kidnappés alors qu’ils se trouvaient dans la maison de Yair, dans le kibboutz Nir Oz, le 7 octobre, quand des terroristes du Hamas ont semé la désolation dans la communauté, enlevant ou tuant un résident sur quatre.

Eitan, 37 ans, était venu de chez lui, à Kfar Saba, pour voir son frère Yair, 45 ans, à l’occasion de ce week-end de fête.

La famille avait immigré d’Argentine il y a des années et quand les sirènes ont commencé à résonner, avertissant d’une attaque à la roquette, leur père, Itzik, a envoyé un message à ses deux fils.

Eitan a répondu, en écrivant : « Est-ce que tu as oublié que dans le kibboutz de Yair, les missiles passent toujours au-dessus ? »

Cela a été le dernier contact entre les deux frères et leur famille.

Quand Itzik Horn, le père, a entendu que des terroristes attaquaient le kibboutz Nirim, il a compris que Nir Oz serait le prochain au vu de sa localisation.

Un ami, à Nir Oz, a ultérieurement confirmé que les frères étaient ensemble au moment de l’incursion du Hamas dans le kibboutz.

Eitan est un éducateur informel qui travaille depuis longtemps avec différents mouvements de jeunesse et qui a été émissaire au Pérou. Yair, qui travaille dans la construction, s’implique beaucoup dans la vie du kibboutz, organisant les fêtes et certaines activités. Il est responsable du pub local.

Ce sont aussi des oncles très attentifs à leurs neveux, selon leur père, Itzik, qui emmènent souvent ces derniers voir les matchs de football du club Hapoel Beer Sheva.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.