L’armée arrête 4 Gazaouis, dont 3 armés, qui ont tenté d’entrer en Israël
Rechercher

L’armée arrête 4 Gazaouis, dont 3 armés, qui ont tenté d’entrer en Israël

L'armée israélienne a déclaré que des suspects ont été arrêtés et interrogés lors de deux incidents survenus cette nuit à la barrière de la frontière sud

Des véhicules de l'armée israélienne lors des affrontements à la barrière de sécurité entre Israël et la bande de Gaza, à proximité de la ville de Gaza, le 28 juin 2019. (Hassan Jedi/Flash90)
Des véhicules de l'armée israélienne lors des affrontements à la barrière de sécurité entre Israël et la bande de Gaza, à proximité de la ville de Gaza, le 28 juin 2019. (Hassan Jedi/Flash90)

Quatre Palestiniens, dont trois armés de couteaux, ont été arrêtés par des soldats de Tsahal après s’être infiltrés dans le sud d’Israël pendant la nuit depuis la bande de Gaza, a déclaré l’armée lundi matin.

Dans un premier incident, un suspect muni d’un couteau et de coupe-boulons a traversé la section sud de la barrière frontalière pour entrer en Israël depuis la bande de Gaza, selon Tsahal.

Le suspect a été arrêté et emmené pour interrogatoire.

Plus tard, lundi à l’aube, trois suspects – dont deux étaient munis de couteaux – ont été arrêtés par les soldats dans la même zone après avoir également pénétré en Israël depuis la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.

L’armée a déclaré que le groupe avait été interrogé sur place, mais n’a pas précisé s’il avait été placé en détention ou renvoyé dans la bande de Gaza.

Il n’a pas été précisé si l’armée pensait que les deux incidents étaient liés.

Bien qu’Israël ait installé des clôtures et des murs de haute technologie pour protéger sa frontière avec Gaza, à la fois en hauteur et sous terre, un certain nombre de brèches subsistent dans les clôtures en acier qui entourent la bande de Gaza.

En période de faible visibilité, ces brèches sont utilisées par les Palestiniens de Gaza pour pénétrer illégalement sur le territoire israélien, souvent dans l’espoir de fuir l’enclave assiégée.

Israël construit une barrière autour de la bande de Gaza afin d’empêcher les infiltration de terroristes, en février 2019. (Crédit : Ministère de la Défense)

Le mois dernier, quatre Palestiniens, dont certains étaient armés de couteaux, ont été arrêtés par des soldats israéliens dans la même zone.

En juin, un homme ayant traversé la frontière, armé d’une bombe artisanale, d’une grenade et de deux couteaux, a été arrêté par les soldats.

Si les attaques contre des civils israéliens par des personnes infiltrées depuis Gaza sont rares, en mai, un Palestinien, qui a traversé la frontière israélienne armé de plusieurs couteaux, a attaqué et légèrement blessé un agent de sécurité à environ cinq kilomètres de la barrière frontalière. L’attaque est survenue quelques jours après la fin du conflit de 11 jours entre Israël et les groupes terroristes de Gaza.

Bien que des Palestiniens tentent régulièrement d’entrer en Israël depuis Gaza, il est très rare qu’ils parviennent à pénétrer loin en territoire israélien sans être vus et arrêtés par les troupes israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...