L’armée nie avoir déraciné 250 oliviers dans un village de Cisjordanie
Rechercher

L’armée nie avoir déraciné 250 oliviers dans un village de Cisjordanie

Une source militaire dit que les Palestiniens empiéteraient sur les terres de l'Etat, tandis que le ministère de la Défense refuse de répondre aux questions

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un Palestinien inspecte les dégâts sur ses oliviers qui auraient été coupés par des résidents d'implantation en octobre 2013 (Issam Rimawi/Flash90)
Un Palestinien inspecte les dégâts sur ses oliviers qui auraient été coupés par des résidents d'implantation en octobre 2013 (Issam Rimawi/Flash90)

Des Palestiniens du village cisjordanien d’Iskaka, près de l’implantation d’Ariel, ont affirmé mercredi que les forces militaires israéliennes avaient abattu 250 oliviers adultes sur des terres appartenant au village.

L’action aurait été menée tôt mercredi matin.

Un militant pour les Rabbins pour les droits de l’Homme venu sur place a confirmé qu’il y avait beaucoup d’arbres coupés, et le groupe a dit qu’il avait essayé de savoir pourquoi ils avaient été coupés.

L’organisation a contacté l’Administration civile – une unité des Forces de défense israéliennes en charge des affaires civiles en Cisjordanie – où une source a déclaré que les terres en question étaient des terres de l’Etat, et que les forces avaient agi sur un mandat d’arrêt pour intrusion illégale.

Contactée par le Times of Israel, l’armée israélienne a nié être responsable du déracinement des arbres, disant que l’action a été menée sous l’autorité du Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), une unité du ministère de la Défense.

En dépit de demandes répétées, la COGAT a refusé de répondre aux questions sur l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...