L’armée va faire appel à des réservistes pour soulager les troupes de combat
Rechercher

L’armée va faire appel à des réservistes pour soulager les troupes de combat

Les jeunes recrues encore en formation seront remplacées par des réservistes

Des soldats israéliens sur le site de l'attaque terroriste de mardi près du carrefour Gush Etzion, où un Palestinien a percuté sa voiture dans des piétons à un arrêt de bus et a ensuite tenté de les poignarder, le 20 octobre 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Des soldats israéliens sur le site de l'attaque terroriste de mardi près du carrefour Gush Etzion, où un Palestinien a percuté sa voiture dans des piétons à un arrêt de bus et a ensuite tenté de les poignarder, le 20 octobre 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

L’armée israélienne va commencer à appeler des centaines de réservistes pour soulager les combattants qui ont été déployés au cours du mois écoulé en Cisjordanie et Jérusalem pour tenter de contenir la violence palestinienne.

Le rappel exceptionnel de quatre bataillons de réserve ne commencera qu’en janvier, selon une information parue lundi dans le quotidien Yedioth Aharonoth, mais les officiers ont déjà commencé à se préparer à l’appel et à l’entraînement destiné à répondre aux nouvelles menaces rencontrées par les soldats sur le terrain.

La vague actuelle d’attaques terroristes palestiniennes, qui a débuté à la fin de mois de septembre, a essentiellement été constituée d’attaques au couteau et d’attentats à la voiture belier contre des civils et des soldats israéliens.

Tsahal a déployé à Jérusalem en octobre six compagnies de soldats, afin de renforcer la sécurité dans la capitale en pleine vague d’attentats terroristes, plaçant des soldats dans les stations d’autobus à travers la ville et dans les implantations de Cisjordanie.

Les soldats combattant actuellement stationnés en Cisjordanie et à travers le pays seront remplacés par des réservistes et renvoyés à leur entraînement. Des soldats en formation des brigades Golani et des parachutistes avaient été déployés pour des tâches de garde en Cisjordanie afin de renforcer la sécurité à proximité des implantations juives.

Il y a quelques mois, le chef d’état major de Tsahal Gadi Eisenkot avait annoncé un certain nombre de mesures visant à réduire les dépenses et à rationaliser l’armée, dont la libération d’environ 100 000 réservistes qui n’avaient pas été appelés depuis plusieurs années, et une réduction des activités des réservistes en faveur d’une formation plus intensive de combat – la qualité plutôt que la quantité.

Mais à la fin du mois d’octobre, après que l’armée ait mobilisé des milliers de soldats en réponse à des semaines d’attaques terroristes, les médias israéliens ont rapporté, sans citer de sources, que l’armée israélienne se préparerait déjà à la possibilité d’appeler des réservistes pour aider les soldats d’active à effectuer des gardes en Cisjordanie et à Jérusalem si la violence venait à persister.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...