L’auteur de la « loi de Godwin » approuve l’analogie entre néo-nazis et nazisme
Rechercher

L’auteur de la « loi de Godwin » approuve l’analogie entre néo-nazis et nazisme

"Ne vous gênez pas, comparez ces connards aux nazis. Encore et encore. Je suis avec vous", a écrit l'auteur de la célèbre règle empirique sur Internet, qui porte son nom

Manifestation du Ku Klux Klan contre le retrait d'une statut équestre du général confédéré Robert Lee d'un jardin public de Charlottesville, en Virginie, le 8 juillet 2017. (Crédit : Chet Strange/Getty Images/AFP)
Manifestation du Ku Klux Klan contre le retrait d'une statut équestre du général confédéré Robert Lee d'un jardin public de Charlottesville, en Virginie, le 8 juillet 2017. (Crédit : Chet Strange/Getty Images/AFP)

L’homme à l’origine de la loi Godwin, une règle empirique qui remonte aux débuts d’internet, qui évoque la prévalence des comparaisons nazies dans les discussions en ligne, a sanctionné l’analogie à un groupe spécifique.

« Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1 », avait établi Mike Godwin, en 1993, en référence aux discussions en ligne sur les forums de discussion. Cette « règle » était censée se moquer des utilisateurs qui traitaient leurs interlocuteurs de nazis.

Mais dans le cadre du débat public sur les déclarations du président américain Donald Trump, après la violence meurtrière qui a sévi au cours d’un rassemblement de suprématistes blancs en Virginie, Godwin, actuellement directeur général du think tank conservateur R Street Institute a déclaré que sa règle pouvait être étendue quand on aborde les hommes du Klan, les néo-nazis, la droite alternative et les nationalistes blancs qui ont défilé à Charlottesville ce week-end.

« Ne vous gênez pas, comparez ces connards aux nazis. Encore et encore. Je suis avec vous », a écrit Godwin sur Facebook.

By all means, compare these shitheads to the Nazis. Again and again. I'm with you.

Posted by Mike Godwin on Sunday, 13 August 2017

En commentant sa propre publication, Godwin a expliqué qu’il répondait à une question sur l’application de sa règle aux manifestants de Virgine.

« Mr Godwin, pardonnez mon manque de présentation, mais je pense que vous êtes l’homme qui a créé la règle empirique dite Loi de Godwin. Je vous invite instamment à publier une déclaration sur Facebook, pour donner votre position sur le rassemblement des nationalistes blancs à Charlottesville, en Virginie », peut-on lire dans le message adressé à Godwin.

L'avocat américain Mike Godwin qui a établi la loi éponyme sur Usenet en 1990. (Crédit : CC BY 3.0 Wikimedia)
L’avocat américain Mike Godwin qui a établi la loi éponyme sur Usenet en 1990. (Crédit : CC BY 3.0 Wikimedia)

« Votre règle est fréquemment invoquée pour couper court aux discussions sur la politique et les affaires sociales dès que surgissent des comparaisons avec le nazisme et l’Allemagne des années 1930, mais maintenant que des vidéos ont été diffusées, montrant le drapeau nazi agité dans la marche de Charlottesville… Monsieur, voudriez-vous faire un communiqué public. J’ai remarqué que parfois, l’ironie pure peut transpercer un argument, dégonfler l’autre partie », poursuite le message, selon Godwin.

Les nationalistes blancs s’étaient réunis à Charlottesville vendredi, pour manifester leur frustration face au projet de la ville, qui prévoit de retirer une statut d’un général confédéré, le général Robert E. Lee.

Des contre-manifestations ont eu lieu le lendemain. Après quelques heures d’affrontements violents entre les deux groupes, une voiture a foncé dans la foule, tuant une femme de 32 ans, et faisant 26 blessés. Le conducteur a été placé en garde à vue.

Secouristes sur les lieux d'une attaque à la voiture bélier contre des manifestants anti-racistes à Charlottesville, en Virginie, le 12 août 2017. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images/AFP)
Secouristes sur les lieux d’une attaque à la voiture bélier contre des manifestants anti-racistes à Charlottesville, en Virginie, le 12 août 2017. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images/AFP)

Deux policiers de l’État de Virginie ont également été tués quand leur hélicoptère de police s’est écrasé et a pris feu, alors qu’il répondait aux affrontements entre les manifestants des groupes de suprématie blanche et leurs opposants.

Trump a fait l’objet de vives critiques, notamment de la part de membres de son propre parti, pour avoir condamné la violence haineuse et le sectarisme « de toutes parts », sans condamner explicitement les groupes de suprématistes blancs lors du rassemblement.

Dimanche, la Maison Blanche a diffusé un communiqué, indiquant que sa condamnation du racisme et du sectarisme, lors du rassemblement « Unite the Right » en Virginie, faisait référence au Ku Klux Klan et aux néo-nazis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...