Le 3e plus grand abattoir d’Israël ferme en raison de cruauté envers les animaux
Rechercher

Le 3e plus grand abattoir d’Israël ferme en raison de cruauté envers les animaux

Le ministère de l'Agriculture ouvre une enquête suite au reportage de la Deuxième chaîne montrant des employés piquant, frappant, électrocutant des vaches et des moutons

Capture d'écran d'un reportage de la Deuxième chaîne dans un abattoir de Haifa où les animaux seraient maltraités, le 27 septembre 2017 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)
Capture d'écran d'un reportage de la Deuxième chaîne dans un abattoir de Haifa où les animaux seraient maltraités, le 27 septembre 2017 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

Le ministère de l’Agriculture a fermé jeudi un abattoir situé dans la ville de Haïfa et a lancé une enquête sur ses pratiques suite à un reportage télévisé montrant que les travailleurs avaient une attitude cruelle envers les animaux avant de les tuer.

Suite aux images montrées sur la Deuxième chaîne mercredi soir, le ministère a annoncé qu’il avait ordonné la fermeture de l’abattoir de Haifa avec effet immédiat. Il a déclaré qu’il avait convoqué la direction de l’installation à une audience la semaine prochaine.

La Deuxième chaîne a filmé son reportage avec des caméras cachées et montre les employés piquant les animaux avec de longs bâtons ou les électrocutant pour les déplacer plus rapidement vers la zone où ils vont être effectivement tués.

Dans certains cas, les employés ont sauté sur le dos des veaux et les ont frappés et poignardés. Dans d’autres scènes, les employés les ont électrocutés même s’ils n’essaient pas de les déplacer.

Le ministère a déclaré qu’il avait inspecté l’abattoir suite au reportage télévisé et a trouvé des défauts aussi bien dans les conditions sanitaires et en termes d’abus d’animaux, ce qui a conduit à la fermeture immédiate de l’installation.

Le ministère a lancé un appel à la population pour obtenir des renseignements sur les cas de cruauté envers les animaux observés sur le site.

L’abattoir a déclaré mercredi en réponse au reportage de la Deuxième chaîne qu’il prendrait des mesures pour améliorer tout problème qu’il avait trouvé après avoir examiné les images.

« Ce n’est pas un secret que les activités dans un abattoir, par leur nature, ne sont pas une vision agréable », a expliqué le communiqué de l’abattoir.

« Cependant, l’abattoir de Haifa suit des directives strictes du ministère de la Santé, des services vétérinaires et du Grand Rabbinat d’Israël. L’endroit est surveillé en continu et en temps réel par tous les régulateurs ».

« Après que nous aurons regardé le reportage et l’aurons examiné, nous travaillerons à réparer tout défaut qui pourrait être trouvé », at-il déclaré. « Si un comportement abusif ou inapproprié est découvert, cela sera évidemment très traité. »

L’abattoir de Haifa est le troisième plus grand abattoir du pays, fournissant environ 20 % de viande sur le marché israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...