Le camp de Buchenwald, symbole de la barbarie nazie, dit le président allemand
Rechercher
56 545 détenus y ont trouvé la mort

Le camp de Buchenwald, symbole de la barbarie nazie, dit le président allemand

"Le monde a besoin d'éducation et de rappels, alors, s'il vous plaît, continuez ce travail important", a déclaré Alex Hacker, survivant du camp de concentration de Mittelbau-Dora

Le président allemand Frank-Walter Steinmeiner lors d'un événement commémoratif à Weimar, en Allemagne, le 11 avril 2021 pour le 76e anniversaire de la libération des camps de concentration de Buchenwald et Mittelbau-Dora. (Crédit : Ronny Hartmann / pool via AP)
Le président allemand Frank-Walter Steinmeiner lors d'un événement commémoratif à Weimar, en Allemagne, le 11 avril 2021 pour le 76e anniversaire de la libération des camps de concentration de Buchenwald et Mittelbau-Dora. (Crédit : Ronny Hartmann / pool via AP)

L’Allemagne a célébré ce dimanche le 76e anniversaire de la libération des camps de concentration nazi de Buchenwald, où 56 545 détenus ont trouvé la mort, et de Mittelbau-Dora (29 350 morts), dépendance du premier.

Les deux camps, situés près de Weimar, en Allemagne, ont été libérés le 11 avril 1945 par les troupes américaines.

« À travers ses différentes victimes, Buchenwald représente toute la barbarie des nazis : le nationalisme agressif à l’extérieur, la dictature et l’oppression à l’intérieur, et la pensée völkisch. Buchenwald est synonyme de fanatisme racial, de torture, de meurtre et d’extermination », a déclaré le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, lors de la cérémonie officielle organisée à Weimar.

« Les communistes et démocrates, homosexuels et soi-disant asociaux ont été incarcérés à Buchenwald. Des Juifs, des Sinté et des Roms ont été amenés ici et assassinés », a-t-il ajouté.

« C’était une dictature, une direction nazie qui était responsable des crimes les plus cruels et d’un génocide », a déclaré Steinmeier. « Mais ce sont des êtres humains, des Allemands, qui ont fait cela à d’autres êtres humains », a-t-il conclu.

The front gate at Buchenwald whose inscription reads, 'To Each What He Deserves.' (Photo credit: courtesy of Paul Paul Pugliese)
L’inscription sur le fronton du camp de Buchenwald, sur laquelle est écrit : « À chacun ce qu’il mérite. » (Crédit : Paul Paul Pugliese)

« Nous, les survivants, nous nous éteignons, mais j’espère que ce processus de mémoire continuera peut-être avec l’aide de nos enfants et petits-enfants. Le monde a besoin d’éducation et de rappels, alors, s’il vous plaît, continuez ce travail important », a déclaré Alex Hacker, survivant du camp de concentration de Mittelbau-Dora.

Les survivants de la Shoah et leurs proches n’ont pu assister à la cérémonie qu’en ligne en raison de la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...