Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Le chef de la diplomatie d’Israël qualifie l’ONU « d’organisation anti-Israël »

Israël Katz a estimé que sous la direction de Guterres, l'ONU est devenue "une organisation antisémite et anti-Israël qui abrite et encourage le terrorisme"

Le secrétaire-général des Nations unies Antonio Guterres, au centre, sur le tarmac de l'aéroport al-Arish, près de la frontière avec Rafah, en Égypte, avant sa visite au poste-frontière de Rafah avec la bande de Gaza, le 23 mars 2024. (Crédit :Amr Nabil/ AP Photo)
Le secrétaire-général des Nations unies Antonio Guterres, au centre, sur le tarmac de l'aéroport al-Arish, près de la frontière avec Rafah, en Égypte, avant sa visite au poste-frontière de Rafah avec la bande de Gaza, le 23 mars 2024. (Crédit :Amr Nabil/ AP Photo)

Le ministre israélien des Affaires étrangères Israël Katz a qualifié sur X samedi l’ONU « d’organisation anti-Israël », après la visite en bordure de la bande de Gaza du secrétaire général Antonio Guterres qui a appelé à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat ».

« Sous sa direction, l’ONU est devenue une organisation antisémite et anti-Israël qui abrite et encourage le terrorisme », a écrit Katz sur son compte X.

« Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres est venu aujourd’hui du côté égyptien du passage de Rafah et a blâmé Israël pour la situation humanitaire à Gaza, sans condamner de quelque manière que ce soit les terroristes du Hamas qui pillent l’aide humanitaire », a accusé le ministre des Affaires étrangères.

Après cinq mois et demi d’une guerre qui a plongé la bande de Gaza dans une situation humanitaire catastrophique, Guterres s’est rendu samedi côté égyptien de Rafah, ville située à cheval entre le territoire palestinien et l’Égypte.

Guterres a dit être venu pour attirer l’attention sur ce qu’il a appelé la « douleur » des habitants de Gaza, qualifiés de prisonniers « d’un cauchemar sans fin ».

« Rien ne justifie les attaques horribles du [groupe terroriste palestinien du] Hamas le 7 octobre. Et rien ne justifie la punition collective subie par le peuple palestinien. Maintenant plus que jamais, il est temps d’un cessez-le-feu humanitaire immédiat », a-t-il lancé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.