Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Le chef de l’OMS « très préoccupé » par la menace croissante d’infections à Gaza

Tedros Adhanom Ghebreyesus indique 55 400 cas de poux et de gale, 5 330 cas de varicelle, ou encore 42 700 cas d'éruptions cutanées dont 4 722 d'impétigo

Des Palestiniens déplacés arrivant dans un camp de tentes de fortune à Rafah, dans la bande de Gaza, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)
Des Palestiniens déplacés arrivant dans un camp de tentes de fortune à Rafah, dans la bande de Gaza, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

Le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est déclaré vendredi « très préoccupé » par la menace croissante posée par les maladies infectieuses dans la bande de Gaza, depuis l’opération militaire israélienne déclenchée suite à l’assaut sanglant du 7 octobre du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël.

« Alors que les gens continuent d’être massivement déplacés dans le sud de Gaza, avec certaines familles contraintes de déménager à plusieurs reprises et beaucoup s’abritant dans des établissements de santé surpeuplés, mes collègues de l’OMS et moi restons très préoccupés par la menace croissante des maladies infectieuses », a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur X.

« De la mi-octobre à la mi-décembre, les personnes vivant dans des abris ont continué à tomber malades », a-t-il ajouté.

Tedros a précisé que près de 180 000 personnes souffraient d’infections des voies respiratoires supérieures, tandis que 136 400 cas de diarrhée ont été enregistrés, dont la moitié chez les enfants de moins de cinq ans.

Le chef de l’agence de santé des Nations unies a ajouté qu’il y avait eu 55 400 cas de poux et de gale, 5 330 cas de varicelle, ou encore 42 700 cas d’éruptions cutanées dont 4 722 d’impétigo.

« L’OMS et ses partenaires travaillent sans relâche pour aider les autorités sanitaires à accroître la surveillance et le contrôle des maladies en fournissant des médicaments et des kits de test, pour détecter et apporter des réponse rapides aux maladies infectieuses telles que l’hépatite, et en essayant d’améliorer l’accès à l’eau potable, à la nourriture, à l’hygiène », a ajouté Tedros.

Israël a juré d’éliminer le Hamas après les massacres barbares du 7 octobre, au cours desquels des terroristes palestiniens ont pris d’assaut la frontière de Gaza et sauvagement assassiné 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et pris plus de 240 otages.

En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire contre des Juifs depuis la Shoah, Israël a juré d’anéantir le Hamas et de mettre fin à son règne de 16 ans, et a lancé une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande deGaza, qui a commencé le 27 octobre.

Plus de 21 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.