Le colonel Avi Blot est nommé au poste de secrétaire militaire de Netanyahu
Rechercher

Le colonel Avi Blot est nommé au poste de secrétaire militaire de Netanyahu

Le chef de la brigade Commando remplacera le général de brigade Eliezer Toledano pour faire la liaison entre l'armée et le Premier ministre ; il sera promu général de brigade

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le colonel Avi Blot lors d'une cérémonie pour le nommer chef de la Brigade du Commando de l'armée le 17 août 2017 (Crédit : Autorisation de Tsahal)
Le colonel Avi Blot lors d'une cérémonie pour le nommer chef de la Brigade du Commando de l'armée le 17 août 2017 (Crédit : Autorisation de Tsahal)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nommé mardi le colonel Avi Blot au poste de secrétaire militaire, après avoir cherché durant des mois une personne pour occuper ce poste.

Blot, qui dirige actuellement la brigade Commando, remplacera le général de brigade Eliezer Toledano, qui était en poste depuis près de trois ans.

Le secrétaire militaire du Premier ministre fait figure d’intermédiaire entre l’armée israélienne et le chef du gouvernement et vice versa. Ce poste est souvent perçu comme un tremplin vers d’autres postes plus hauts gradés au sein de l’armée.

L’an dernier, l’armée a annoncé que Toledano, qui était secrétaire militaire de Netanyahu depuis septembre 2015, allait prendre la tête de la division de Gaza.

Benjamin Netanyahu avec son secrétaire militaire, le général de brigade Eliezer Toledano, en novembre 2015. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Netanyahu a rencontré plusieurs candidats pour combler ce poste, notamment le général de brigade Ofer Winter, mais a fini par employer Blot.

Dans un communiqué, l’armée a indiqué que la décision a été prise « en coordination avec le ministère de la Défense et le chef d’état-major ».

En juin, Blot a été convoqué pour une audience disciplinaire après que des documents sensibles ont été volés dans son véhicule au début du même mois.

Cependant, Blot n’a pas été accusé car il s’agissait bien d’un accident et que les informations contenues dans ces documents n’étaient pas classifiées, avait indiqué l’armée dans un communiqué.

Le 14 juin, Blot s’était garé pendant un déplacement avec d’autres responsables et avait laissé derrière lui son sac. Le militaire s’est souvenu de prendre son arme et un téléphone de l’armée crypté, mais a oublié que son sac contenait des documents sensibles, selon l’enquête.

Laisser des documents classifiés sans surveillance constitue une violation des lois de l’armée.

« Etant donné que le militaire n’a pas délibérément laissé ces documents dans sa voiture, et au vu du contenu des documents volés, [l’avocat général de l’armée] a décidé que cet incident serait géré dans le cadre d’une audience disciplinaire devant le chef du Commandement du Centre, le général de division Nadav Padam », a précisé l’armée.

Ce vol s’est produit la veille de la convocation de Blot par Netanyahu pour un entretien surprise pour le poste de secrétaire militaire.

Certains avaient estimé que le vol des documents affecterait négativement les chances que Blot obtienne ce poste, étant donné que d’autres militaires avaient déjà subi des sanctions suite à un incident de ce type, notamment un limogeage.

L’ancien chef du Département des Ressources humaines de l’armée, le général de division Hagai Topolanski, a démissionné en décembre 2016, après qu’un ordinateur contenant des informations classifiées fut volé à son domicile.

L’année précédente, le colonel Ilan Levy a été sommairement limogé après que des documents classifiés eurent été volés dans sa voiture. Les documents ont ensuite été retrouvés.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...