Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Le député LFI David Guiraud menace des militants contre l’antisémitisme

Le collectif Nous Vivrons a publié une vidéo d’une altercation entre ses militants et le député du Nord aux abords de l'Assemblée nationale

Le député LFI David Guiraud lors d’une altercation avec des manifestants contre l’antisémitisme, à Paris, le 4 juin 2024. (Crédit : capture d’écran Twitter)
Le député LFI David Guiraud lors d’une altercation avec des manifestants contre l’antisémitisme, à Paris, le 4 juin 2024. (Crédit : capture d’écran Twitter)

La séance de questions au gouvernement de ce mardi 4 juin a de nouveau été perturbée par un coup d’éclat des élus de la France insoumise : habillés aux couleurs du drapeau palestinien, ils ont tenté de former le drapeau palestinien dans les tribunes de l’Assemblée nationale, avant que l’une de leurs rangs, Rachel Keke, ne brandisse le drapeau palestinien – comme l’avait déjà fait il y a quelques jours Sébastien Delogu qui a, pour ce geste, été exclu pour 15 jours de l’Assemblée nationale et se retrouve privé de la moitié de son indemnité parlementaire pour deux mois, la sanction la plus sévère.

Ce même jour, le député LFI David Guiraud a été accosté dans un café aux abords de l’Assemblée nationale par des militants de Nous Vivrons, groupe de lutte contre l’antisémitisme, fondé après les attentats barbares menés le 7 octobre 2023 par le Hamas et des civils palestiniens complices. Ils s’étaient rassemblés devant le Parlement dans le cadre d’une manifestation.

Alors que l’élu du Nord se trouvait avec d’autres figures du mouvement pro-palestinien en France – la candidate aux élections européennes Rima Hassan, le député Sébastien Delogu et le militant Taha Bouhafs –, l’insoumis a ainsi été questionné par des représentants de l’association de lutte contre l’antisémitisme.

Ces derniers ont reproché à l’homme politique de ne pas avoir voulu les rencontrer en marge d’un meeting en Normandie le 4 juin dernier et regretté une occasion de dialogue manquée. Ce à quoi le médiatique député a répondu : « Moi, je n’étais pas là, mais si j’étais venu avec mes gars au lourd passé… C’est mieux que vous ne m’ayez pas vu. » Et quand son interlocuteur lui demande pourquoi, David Guiraud rétorque : « Parce que vous êtes très agressifs et ils vous auraient frappés. » La scène, au ton menaçant, a été captée et diffusée sur les pages de Nous Vivrons avec cette mention : « On ne se taira pas. L’antisémitisme n’est pas un projet de société. Il tue. Il blesse. Il isole. »

Plus tôt dans la journée, le député avait déjà été pris à partie par une militante qui l’avait qualifié, lui et ses camardes, de « bonne brochette d’antisémites », avant de déposer des tracts « Stop à l’antisémitisme » sur leur table. La séquence a depuis été visionnée plus de quinze millions de fois sur les réseaux sociaux.

Cette action isolée a été condamnée par le collectif Nous Vivrons. Contacté par le Parisien, un cadre du mouvement affirme même avoir demandé à la militante de se calmer et de quitter les lieux.

Le parti La France insoumise est largement accusé d’antisémitisme et d’apologie du terrorisme.

David Guiraud avait par le passé avoué s’être intéressé au conflit israélo-palestinien avec les vidéos d’Alain Soral, largement connu pour son antisémitisme et son antisionisme virulents et condamné à de multiples reprises pour ces faits.

Peu après les attaques du 7 octobre, David Guiraud avait déclenché une tempête politique après avoir semblé établir un parallèle entre les massacres du Hamas du 7 octobre et les massacres de Sabra et Chatila, au Liban en 1982, dont il a attribué à tort la responsabilité directe à l’Etat hébreu.

Dans une longue série de messages sur X, David Guiraud avait ensuite dit s’être trompé sur Sabra et Chatila et nié toute minimisation de l’attaque du 7 octobre.

Fin décembre il avait, dans un post publié sur X, fait référence aux « dragons célestes », personnages de manga et métaphore antisémite pour désigner les Juifs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.