Le FBI tweete des liens vers le « Protocole des Sages de Sion »
Rechercher

Le FBI tweete des liens vers le « Protocole des Sages de Sion »

L'agence n'a pas fourni de contexte à ces dossiers d'archives sur ce texte antisémite, entraînant la colère ; le FBI est accusé d'encourager potentiellement le fanatisme antijuif

L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)
L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)

JTA — Un compte officiel du FBI a été critiqué pour avoir tweeté un lien vers une sélection de 139 pages de dossiers appartenant au Bureau et concernant le « Protocole des Sages de Sion », ouvrage antisémite de triste mémoire écrit au début du 20e siècle et accusant les Juifs de vouloir dominer le monde.

Le compte FBI Records Vault a publié ce tweet mercredi après-midi, sans fournir de contexte, et certains usagers du réseau social ont considéré qu’il faisait la promotion du message transmis par le « Protocole ». Le compte poste toutefois régulièrement des documents déclassifiés des archives du FBI.

Le FBI n’avait pas répondu à notre demande de commentaire au moment de l’écriture de cet article.

Les dossiers inclus dans le lien comprennent des copies différentes du texte du « Protocole », qui affirme qu’il est « la preuve que le communisme est un complot juif visant à réduire en esclavage les non-Juifs et à se saisir du pouvoir au cours du chaos qui suivra », ainsi que des lettres écrites à l’ancien chef du FBI, J. Edgar Hoover, à son sujet.

Le tweet présente également un rapport écrit par la commission judiciaire du Sénat, en 1964, qui qualifie le texte de « fabriqué de toutes pièces » et de « non-sens grossier et vicieux ».

Cette publication a entraîné des milliers de réponses : Certains usagers du réseau social l’ont applaudie tandis que d’autres l’ont condamnée.

Bend the Arc, un groupe progressiste juif, a écrit sur Twitter : « Le FBI poste le texte antisémite le plus célèbre, le plus fabriqué de toutes pièces, avec absolument zéro contexte. C’est le même mensonge anti-juif qui avait inspiré Hitler et le régime nazi et maintenant, il est directement présenté par une administration nationaliste blanche ».

D’autres ont fait écho de la même inquiétude :

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...