Rechercher

Le garde de sécurité a sauvé sa fiancée et bloqué l’entrée d’Ariel avant d’être tué

Les forces de sécurité israéliennes poursuivaient samedi leur chasse à l'homme. "C'était une attaque très difficile", a déclaré le général Avi Blot

La vitre brisée du poste de garde visé par une fusillade à l'entrée d'Ariel, en Cisjordanie, le 30 avril 2022. (Crédit : Flash90)
La vitre brisée du poste de garde visé par une fusillade à l'entrée d'Ariel, en Cisjordanie, le 30 avril 2022. (Crédit : Flash90)

Le garde de sécurité de l’implantation d’Ariel, âgé de 23 ans et tué vendredi soir par deux terroristes armés palestiniens, a utilisé son corps pour protéger sa petite amie – lui sauvant la vie, a-t-on rapporté samedi.

La jeune femme, qui était également en faction en tant que garde de sécurité, n’a pas été blessée lors de l’attaque, selon plusieurs informations.

Le couple n’a pas été identifié publiquement. Selon certaines informations, ils étaient fiancés.

L’armée israélienne a déclaré samedi matin que lorsque les terroristes palestiniens ont commencé à tirer, le garde de sécurité a protégé sa partenaire et s’est déplacé pour bloquer l’entrée de l’implantation, sauvant ainsi d’innombrables autres vies.

Du personnel de sécurité et de secours sur les lieux d’une fusillade à l’entrée d’Ariel, en Cisjordanie, le 30 avril 2022 (Crédit : Flash90)

Le jeune homme a ensuite été abattu. Les secours du Magen David Adom l’ont déclaré mort sur place.

Les forces de sécurité israéliennes poursuivaient samedi leur chasse à l’homme. « C’était une attaque très difficile », a déclaré le général Avi Blot. « Nous parviendrons à attraper les terroristes. De nombreuses opérations sont menées sur le terrain, y compris du renseignement. »

Tôt samedi, les médias palestiniens ont affirmé qu’un véhicule incendié avait été retrouvé dans le secteur, et qu’il pourrait s’agir de la voiture utilisée par les terroristes.

L’attaque a été revendiquée samedi par les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, branche armée du parti Fatah du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas. Le groupe terroriste était également à l’origine de l’attaque meurtrière mené le mois dernier à Bnei Brak, qui avait fait 5 morts.

Les victimes de l’attentat meurtrier de Bnei Brak le 29 mars 2022 dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du haut à droite : Amir Khoury, Victor Sorokopot. Dimitri Mitrik, Avishai Yehezkel et Yaakov Shalom. (Crédit: Autorisation, Photos utilisées conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...